Le casino de Lyon braqué à son tour après l’EPT Berlin, Genève et Bâle

Le casino de Lyon braqué à son tour après l’EPT Berlin, Genève et Bâle

Le 05/04/2010 | Réagissez à cet article 

Le casino Partouche « Le Pharaon » de Lyon a été dérobé de quelques milliers d'euros dimanche, très tôt. Les caisses ont cette fois été attaquées à la disqueuse, une sorte de scie circulaire.

Vite fait, bien fait

Dans la nuit du samedi à dimanche, à  3h04 du matin précises, un commando de cinq braqueurs vêtus de blanc et armés de fusils mitrailleurs ont fait irruption dans le casino « Le Pharaon » situé à Lyon, dans le 6ème arrondissement. Avant de se rendre aux caisses du casino, ils ont d'abord tiré deux coups en l'air sans faire de victimes pour éloigner les personnes des caisses. Selon France Info, le vol a été très rapide, environ trois minutes, et les 250 personnes présentes ne se sont pas rendues compte qu'il s'agissait d'un braquage. Le directeur du casino a déclaré que le butin volé est de 28 000 euros, ce qui n'est pas une très grosse somme parce que le casino a un système de vidage régulier des caisses. La bande a ensuite pris la fuite à bord d'une BMW de grosse cylindrée.

La police est arrivée quatre minutes après la fuite des voleurs alors que le casino est situé à 500 mètres des bureaux d'Interpol. Selon la police, il serait trop tôt pour faire un rapprochement avec le braquage du casino de Bâle : « il s'agit d'un scénario assez classique qui ne permet pas vraiment de faire de rapprochement avec d'autres affaires ». Rappelez-vous, la semaine dernière, une armada avait dérobé plusieurs centaines de milliers de francs suisses au Grand Casino de Bâle, situé à la frontière franco-suisse.

Trop de braquages, à qui la faute ?

Ce braquage est déjà le troisième en quelques semaines et cela nous fait réfléchir. En effet, l’EPT Berlin a été marqué par un braquage au début du mois de mars et depuis cette mise en avant médiatique, la série noire continue. Avec à chaque fois un mode opératoire bien précis et une rapidité d’exécution impressionnante, qualifiée de professionnelle.

Serait-ce devenu une mode ? En tous les cas, il va falloir réfléchir à de nouveaux modes de prévention puisque cette énième affaire interroge tout le monde. Déjà que les casinos en dur ne vont pas très bien en ce moment, ces attaques pourraient faire hésiter des joueurs à s'y rendre ces temps-ci...

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères