Avant de parier sur une course hippique, certains détails comptent

Avant de parier sur une course hippique, certains détails comptent

Le 23/04/2012 | Réagissez à cet article 

Pour gagner aux courses de chevaux, il faut bien évidemment miser sur le bon cheval, mais tout un tas de petits détails peuvent entrer en compte. En effet pour gagner au turf, il ne faut pas seulement compter sur les analyses, parfois son flair peut suffire. Mais un certain nombre de détails feront sûrement la différence au moment de parier votre argent.

Trois types de courses

Le turf ou la course hippique est composée de trois types de courses : le plat, la plus populaire des trois ; la course d’obstacle et le trot, lorsque le cheval est harnaché à un sulky.

Lorsque l’on débute dans le pari hippique, mieux veut commencer par un pari simple : on mise sur le cheval gagnant. Viendront ensuite le tiercé (les trois premiers chevaux), le quarté (les quatre premiers), le Quinté et Quinté+ (les cinq premiers chevaux).

Analyse, comparaison et pronostics

Il faut parier peu d’argent lorsque l’on est novice, rien ne sert de miser gros. Il faut d’abord être se renseigner sur les chevaux, écouter les pronostics, analyser chaque course, multiplier et comparer les sources d’infos. Et toujours rester méfiant des bons tuyaux d’untel.

Connaître la cote et le programme avant de parier

Deux outils peuvent aider lorsque l’on débute dans le turf :

  • la cote au turf est loin d’être un détail : tous les chevaux en ont une. Elle est notamment calculée en fonction de l’argent qui est misé sur le cheval. Plus une cote est faible, plus on a de chance de gagner. Le cheval favori sera donc celui qui aura la cote la plus basse. Un cheval avec une cote élevée est soit un outsider, soit un cheval débutant qui n’a pas encore fait ses preuves. Les chances de gagner sont plus faibles mais celle des gains est plus importante. C’est donc un cas de figure risqué lorsque l’on débute de parier sur un outsider.
  • le programme : c’est un peu la Bible des parieurs. Tout ce que l’on doit savoir sur les chevaux (parcours, propriétaires, éleveurs, performances, et des détails plus ou moins importants…), tout est regroupé dans le programme. Le poids et le numéro à la corde sont également indiqués. C’est par tirage au sort que l’on attribue le numéro de corde à chaque cheval, l’équivalent de sa position de départ, plus ou moins près de la corde.

La chance est également un élément à prendre en compte. Dans une course hippique tout peut arriver. Lorsque l’on joue pour s’amuser on peut se laisser guider par son instinct. Si par contre on veut réellement gagner de l’argent, mieux vaut miser sur le cheval qui aura la meilleure chance de gagner, qui aura le plus d’atouts et dont la cote sera la plus faible.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères