Les métiers qui tournent autour des chevaux de course

Les métiers qui tournent autour des chevaux de course

Le 24/08/2011 | Réagissez à cet article 

L’univers des courses hippiques vous passionne ? Vous pouvez en faire votre métier. En effet, plusieurs métiers, qui demandent des compétences différentes et variées, vous offrent la possibilité de travailler dans ce domaine. Pour y accéder, cependant, un seul chemin : vous devez faire une école agréée par le Ministère de l’Agriculture comme l’Ecole des courses Hippiques (qui dépend de l’AFASEC) et passer des diplômes qui vont de la classe de 4ème au Bac professionnel en passant par la formation pour adultes.

Rester à l’écurie

Si vous souhaitez encadrer le cheval dans sa vie quotidienne en écurie, vous pouvez vous orienter vers le métier de Cavalier d’entraînement. Vous assurerez les soins et l’entretien des chevaux et participerez à l’entraînement des chevaux de courses de galop ou de trot (dans ce dernier cas, votre métier s’appellera Lad-driver).

De même, vous accompagnerez les chevaux lors de leur transport jusqu’à la course. Vous pouvez être contraint à une limitation de poids si vous envisagez de vous occuper de chevaux de galop. En revanche, pour le trot, une polyvalence est requise.

Fréquenter les hippodromes : le Jockey

Vous appréciez l’euphorie des hippodromes lors des courses hippiques ? Vous pouvez vous tourner vers le métier de Jockey. Ce métier requiert d’être sportif et demande un mode de vie assez rigoureux. Vous devez être également disponible afin de pouvoir vous déplacer aux courses. Vous pourrez ainsi monter ou driver des chevaux au trot ou au galop. Pour exercer, il vous faudra une licence de jockey délivrée par les sociétés mères, mais, il faut souligner qu’il y a très peu d’accès en France dans cette branche professionnelle.

Vous souhaitez voyager ? Vous pouvez exercer en tant que Garçon de voyage. Vous accompagnerez le cheval lors de ces déplacements aux hippodromes en France et parfois à l’étranger. Vous vous occuperez de l’administration lors des déplacements, de la surveillance du cheval et de son hygiène de vie lors des voyages.

L’encadrement d’un cheval de course

Vous êtes compétent dans les domaines du secrétariat et des services administratifs ? Premier garçon est un métier qui est fait pour vous. Vous exécuterez le travail mis en place par l’entraîneur, vous appliquerez le planning du jour et remplacez l’assistant entraîneur si ce dernier est absent. Ce métier est généralement accessible par une promotion interne. Par plusieurs années d’expériences, vous pouvez également devenir l’assistant d’un entraîneur si vous avez pour objectif, dans un futur plus ou moins proche, de devenir entraîneur. Vous assisterez l’entraîneur lors des courses et vous occuperez des tâches administratives.

Si le cheval n’a plus de secret, vous pouvez devenir entraîneur. Salarié ou libéral, vous entraînerez des chevaux pour le compte des propriétaires. Pour exercer ce métier, vous devez obligatoirement acquérir une licence d’entraîneur délivrée par la société mère des courses (trot, galop…) et passer par un stage qui validera votre aptitude à exercer.

D’autres métiers qui sont liés au domaine hippique

Si vous êtes passionnés par les chevaux, vous pouvez choisir de devenir vétérinaire. Vous vous occuperez de la santé des chevaux et pourrez travailler sur les champs de courses pour l’Institution des Courses. Vous veillerez au suivi des chevaux avant une course, à leur confort, à la vaccination et vous occuperez des situations urgentes.

La formation ne se fait pas dans les mêmes établissements des métiers précédemment cités. En effet, elle se déroule dans une Ecole vétérinaire. Vous avez également la possibilité de vous tourner vers le métier de nutritionniste, bien que ce dernier soit encore assez peu répandu en France.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères