Les centres d’entrainement pour les chevaux de course en France

Les centres d’entrainement pour les chevaux de course en France

Le 23/10/2011 | 1 commentaire

Ces centres existent dans toute la France et ont pour mission de préparer les chevaux à des compétitions pour lesquelles ils ont été choisis. Les centres d’entrainement sont spécifiques à la discipline qu’ils couvrent : soit le galop, soit le trot. Le plus fameux des centres de France est le centre de Chantilly car il regroupe à lui seul 70% des chevaux concourant dans les compétitions de Rang 1 en région parisienne.

Des centres pour l’excellence

Les haras nationaux et les éleveurs privés ne peuvent dans bien des cas entrainer eux-mêmes leurs chevaux par manque de temps ou d’argent. Les centres sont là pour ça et s’évertuent à préparer les étalons en prévision de leurs courses.

Il existe des centres d’entrainement pour le trot et des centres pour le galop. Ces centres sont de véritables fourmilières où tout est mis en œuvre pour mettre les chevaux dans les meilleures conditions possibles. La part d’humain dans l’entrainement des chevaux de course est un facteur très important puisque le cheval est un animal extrêmement réceptif mais peu démonstratif, à part sur le champ de course.

Les centres sont, en quelque sorte, ceux où vont les footballeurs avant une grande compétition. Ce sont des catalyseurs essentiels à la performance du cheval et du jockey.

Chantilly, un exemple à suivre

Le centre d’entrainement de Chantilly se distingue clairement dans le paysage français car c’est le premier d’entre eux avec plus de 2.600 chevaux à l’entrainement en période de pointe dont 95% de pur-sang. Chantilly s’occupe presque exclusivement de pur-sang dans un but de galop. Les conditions de courses pour l’entrainement sont idéales en raison d’un sol très sableux qui ne peut pas blesser le cheval ou risquer de le rendre inapte pour une course.

Le centre possède un grand nombre de pistes avec leurs particularités propres selon phase de course ou la discipline travaillée : sable, gazon et en « dirt », mélange de sable de limon et d’argile.

Des pistes de haies, 12 km, sont mises à disposition des chevaux d’obstacles. Par-dessus tout, le centre possède son propre hippodrome qui à cela de particulier que le sprint final se termine par un petit dénivelé de 10 mètres sur les 800 derniers, véritable sélectionneur de chevaux à lui tout seul.

Tout est fait pour que les chevaux à l’entrainement expriment le meilleur d’eux-mêmes sans en pâtir et ainsi soient au top de leurs performances lorsque le grand jour de la course arrive.

Vos réactions (1)
Seyni abdou maiga, le 08/12/2015

J'ai un Poulin de 4 ans que j'aimerais entrainer pour les courses de 1200m et 1400m j'aimerais avoir une documentation sur les méthodes d'entrainement


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères