Le poker : un jeu de stratégie pure et non de chance selon l’Etat ?

Le poker : un jeu de stratégie pure et non de chance selon l’Etat ?

Le 08/01/2013 | Réagissez à cet article 

Depuis le début de l’année, et suite à une récente intensification des actions des agents du Fisc, les joueurs de poker semblent être dans l’œil du cyclone. En effet, de plus en plus de joueurs sont assujettis à des contrôles minutieux de leur « compte » joueur.

La taxation, c’est maintenant ?

Dans l’élan des premières mesures menées par le gouvernement Ayrault, il aurait été étonnant que les joueurs de poker passent entre les mailles du filet. De plus en plus de témoignages, via le web, comme via le réseau de joueurs, vont en ce sens. Les contrôles se multiplient pour le plus grand damne des joueurs, d’autant plus que les actions peuvent être rétroactives, une bien mauvaise nouvelle pour l’avenir du poker en France. Désormais, pas de doute, l’Etat estime que le poker est un jeu de stratégie pure et non de chance.

Le problème majeur est que les joueurs eux-mêmes n’ont, pour la grande majorité, jamais rien déclaré à l’administration fiscale puisqu’aucune règle digne de ce nom n’existait. Toutefois, la machine étatique ne voit pas cela du même œil, comme par hasard…

Après les « riches », une nouvelle niche pour le Fisc ?

Clairement, l’Etat a besoin d’argent, il va donc là où il y en a. Toutefois, il est important de mettre en avant le fait que tous les joueurs de poker en ligne ne sont pas riches, même les professionnels qui semblent être dans le viseur, il n’y a bien que les fish pour penser cela.

Cela étant, ces derniers peuvent être mis en cause à plusieurs niveaux. En premier lieu, car il y a une absence de comptabilité, ce qui est passible d’une amende équivalente à 25% de la somme due. Aussi, une majoration de 80% peut avoir lieu pour activité occulte, sans oublier 16% pour le retard (action potentiellement rétroactive sur 10 ans !).

Enfin, le calcul de l’administration pourrait être erroné concernant les gains réels puisque ces derniers sont très souvent stackés. C’est pourquoi, certains joueurs (dont Adrien Allain) pourraient devoir plus d’impôt que ses gains réels… Quid de l’exil des joueurs de poker ?

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères