FPS Monaco : le bilan

FPS Monaco : le bilan

Le 06/05/2016 | Réagissez à cet article 

Lors du très courtisé FPS de Monaco, le Français Stéphane Dossetto a su tirer son épingle du jeu pour coiffer ses adversaires sur le poteau. Voici tout ce qu’il fallait retenir de ce FPS de Monaco.

Un extraordinaire gain pour Stéphane Dossetto

En l’espace de quelques années, l’étape monégasque de l’EPT est devenue un must pour les amoureux du poker. Dans ce cadre, le FPS, à savoir le France Poker Series, est un excellent ingrédient lors de ces 10 jours de jeu (en intégrant tous les tournois de l’EPT de Monaco).

Lors de cette étape princière, le field était composé de plus de 1 260 joueurs (buy-in de 1 000 euros), ce qui constitue un record avec le FPS de Deauville (1 355 inscrits). Bien entendu, avec une telle affluence, le Prizepool a explosé en atteignant la somme de 1,22 million d’euros. Dans un tel contexte, le Français Stéphane Dossetto a su réaliser 72 heures de jeu de rêve. Il empoche plus de 218 000 euros et il ne faut pas oublier qu’il s’est qualifié en ligne !

Un heads-up de haut niveau

De la première à la dernière seconde, Stéphane Dossetto a su déjouer tous les pièges dont ceux tendus par son adversaire lors du heads-up final. Face à Nial Farell qui a notamment remporté l’EPT de Malte, rien n’a été facile.

A noter que son concurrent écossais repart à Edimbourg avec la somme de 127 000 euros. Au cours de ce FPS de Monaco, le plus drôle a été le finish puisque Stéphane Dossetto s’est imposé grâce à…une paire de 7 !

Jusqu’à ce jour, Stéphane Dossetto avait brillé lors du High-Roller du FPS (encore une fois) de Paris en 2012. Il avait alors remporté 65 000 euros.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères