Pokémon Go : le jeu dont tout le monde parle

Pokémon Go : le jeu dont tout le monde parle

Le 30/07/2016 | Réagissez à cet article 

Pokémon Go règne sur le monde et depuis quelques heures sur la France. A moins d’avoir être bloqué dans une grotte, impossible d’être passé à côté de ce buzz phénoménal. Voici tout ce qu’il faut savoir sur Pokémon Go.

De la réalité augmentée en mode 2.0

concrètement, il s’agit d’un jeu d’aventure dans un monde réel où le but est de capturer et de dresser des Pokémons. Le jeu Pokémon Go fonctionne aussi bien sur les mobiles dotés d’Android qu’iOS (Apple). Autrement dit, 90% des personnes peuvent l’installer en quelques instants.

A noter que ce jeu peut être joué en solo ou en multi-joueur. Pour la petite histoire, Nintendo est derrière ce jeu-phénoméne, mais c’est surtout la Pokémon Company (indépendante de Nintendo pour info) et Niantic, c’est à dire Google qui a notamment fournit tous les plans 3D qui offrent tant de détails aux joueurs (à part les falaises et les voitures a priori….sic).

La révolution de ce jeu n’est aucunement lié aux Pokémons, mais bien au fait qu’il s’agisse du premier jeu en réalité augmentée profitant d’un tel succès. Pour rappel, la réalité augmentée permet d’incrémenter des données sur une scène réelle (ce que l’on voit). Cela est à différencier de la réalité virtuelle où tout est virtuel.

Le but du jeu de Pokémon Go

Au début du jeu, vous êtes un dresseur de Pokémon et vous devez les capturer pour améliorer votre tableau de chasse. Ensuite, vous allez, au fil des rencontres, affrontez d’autres dresseurs et les combats entre vos Pokémons feront rage. Votre index va s’améliorer et vous allez franchir les niveaux pour rendre vos Pokémons encore plus forts.

Il existe un système d’arène qui permet de rejoindre une équipe et ainsi la jouer collectif. Clairement, cela donne une durée de vie infinie au jeu. Soulignons que ce jeu est gratuit et qu’il est possible de prendre des photos de vos Pokémons, ce qui va remplir vos tirelires sur les réseaux sociaux notamment…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères