Les paris sportifs de la semaine : rugby, tennis et F1

Les paris sportifs de la semaine : rugby, tennis et F1

Le 29/10/2019 | Réagissez à cet article 

La finale de la Coupe du monde de rugby se joue samedi, tandis que vendredi aura lieu le match pour la troisième place. En tennis, le Master 1000 de Paris peut être l’occasion d’un nouveau numéro 1 mondial cette année. Enfin, le grand prix des États-Unis devrait être synonyme d’un nouveau titre pour Hamilton.

L’Angleterre favorite en finale

Après sa super demi-finale contre les All Blacks, le quinze de la rose se présentera comme le grand favori lors de la finale de la Coupe du monde Rugy 2019. En face, l’Afrique du Sud peut toutefois s’appuyer sur son incroyable physique et sa solide défense pour déjouer les plans des Anglais.

Cependant, le jeu offensif de l’Angleterre pourrait bien créer la différence dans cette finale, et si l’on se fie aux bookmakers, les parieurs sportifs doivent privilégier une victoire du quinze anglais dont la cote est de 1,53 contre 3,1.

La veille se jouera le match pour la troisième place entre la Nouvelle-Zélande et le Pays de Galles. Même si ce match a peu d’enjeux, les Néozélandais sont archi favoris avec une cote de 1,1 contre 10.

Master de Paris : duel pour la première place

Lors de ce Master de Paris, Djokovic a 600 points à défendre contre aucun point pour Nadal. Actuellement, le Serbe possède seulement 320 points d’avance sur son dauphin espagnol. Il doit absolument atteindre la finale pour ne pas perdre de points. Et même en cas de victoire, si Nadal est finaliste, Djokovic perd sa place de numéro 1 mondial au profit de l’Espagnol.

Les deux joueurs sont logiquement les favoris. Cependant, d’autres joueurs peuvent déjouer les pronostics : Wawrinka, Zverev, Dimitrov, Tstitsipas.

Grand prix des États-Unis : le titre pour Hamilton ?

Alors qu’il pouvait remporter le titre lors du précédent grand prix, Hamilton est passé à côté pour seulement quelques points, malgré une victoire.

Cette fois, si son dauphin Bottas remporte la course, Hamilton doit au moins terminer dans les huit premiers pour être titré. Dans les autres cas, il sera forcément champion du monde à l’issue de ce grand prix. Sachant que le Britannique a terminé 17 grands prix sur 18 dans les 8 premiers, il n’y a plus vraiment de suspens.

Concernant la course, les bookmakers ont placé Hamilton comme le favori (2,73), devant Leclerc (3,05) et Vettel (4). Rien de bien étonnant, car même quand Ferrari est en position favorable, elle trouve le moyen de saborder sa course.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères