Les jockeys mythiques de l’histoire

Les jockeys mythiques de l’histoire

Les jockeys occupent une place centrale dans le sport hippique. Ils doivent répondre à des exigences techniques et physiques exceptionnelles pour faire partie des meilleurs mondiaux. Quels sont les meilleurs ?

Des grands noms formés par une grande rigueur

Ces nombreuses qualités jouent bien évidemment aussi un rôle dans le pronostic final de la course lors de vos paris hippiques et les prendre en compte vous aidera à mieux parier sur le turf. Pour cela, il est recommandé au parieur d’observer avec attention et dans les moindres détails les jockeys participant à la course objet du pari. La notoriété d’un joueur peut basculer si le jockey est très performant lors d’une épreuve prestigieuse. Le belge Christophe Soumillon (photo), le français Stéphane Pasquier ou encore le japonais Yutaka take, spécialistes des courses de plat sont pour leur part inscrits au rang des meilleurs jockeys du monde. De manière générale, les spécialistes du plat sont ceux qui connaissent une grande célébrité, car dans le monde les épreuves les plus populaires sont des courses de ce type.

Les jockeys jouent un rôle considérable dans une course hippique. Ils doivent faire preuve de grandes performances directement liées à leur condition physique et à des qualités techniques. Au niveau physique, rien d’étonnant à cela, le jockey est un sportif de haut niveau à part entière et doit répondre à un entrainement intense. Il est donc nécessaire de savoir résister à l’effort tout en ayant une certaine musculature qui permet d’être suffisamment puissant sur le cheval. Le jockey doit adapter son poids en fonction de la course à laquelle il participe. Pour une course de plat, environ 50 kg, et pour une course d’obstacles environ 60 kg.

Un jockey qui arrive à combiner technique et physique a toute les chances d’avoir des bons résultats et de devenir « le chouchou » des parieurs. Ceux qui remportent le plus de courses par an sont récompensés par l’étrier d’or pour les jockeys de trot monté, de la cravache d’or pour les jockeys de plat et d’obstacle, et enfin du Sully d’or pour les drivers.

Le Grand Steeple-Chase de Paris, une étape fondamentale pour marquer l’histoire

Pour espérer devenir un champion d’Auteuil, il est fondamental de remporter un course prestigieuse. Ainsi, les jockeys mythiques de l’histoire sont donc souvent vainqueurs du grand Steeple-Chase de Paris, étape incontournable. Cette épreuve a été créée en 1874, mais a connu plusieurs modifications depuis. La forme sous laquelle on la connaît aujourd’hui date de 1981. Elle se déroule sur une « distance infinie » de 5800 mètres. Elle comporte par ailleurs 23 obstacles dont le Rail-ditch-and-fence, qui impose un saut de cinq mètres, et la fameuse Rivière des tribunes qui est sautée deux fois.

Deux grands champions ont marqué l’histoire des courses hippiques, et notamment celle du Grand Steeple-Chase. Il s’agit de Jean Daumas qui détient le record de cinq victoires. Et parmi les jockeys encore en activité (en 2010 où nous écrivons ces lignes), on peut citer Christophe Pieux (avec Line Marine en 2003 et Sleeping Jack en 2005), ou encore Thierry Majorcryk (avec Kotkijet), et Philipp Carberry (avec la fameuse Princesse d’Anjou).

Les étrangers pour leur part se font plus timides sur les marches du podium. Jusqu’alors, ils n’ont remporté des courses que douze fois. Et pour trouver une victoire acquise par un visiteur, il faut remonter jusqu’à 1962.

Le palmarès du Grand Steeple-Chase de Paris depuis 2000

Année : vainqueur - jockey - entraîneur

  • 2000 : Vieux Beaufai - P. Bigot - F. Danloux
  • 2001 : Kotkijet-T. Majorcryk - J.-P. Gallorini
  • 2002 : El Paso III-L. Métais - B. Sécly
  • 2003 : Line Marine - C. Pieux - C. Aubert
  • 2004 : Kotkijet-T. Majorcryk - J.-P Gallorini
  • 2005 : Sleeping Jack - C. Pieux - J. Ortet
  • 2006 : Princesse d’Anjou - Ph. Carberry - F.-M. Cottin
  • 2007 : Mid Dancer - C. Gombeau - A. Chaillé-Chaillé
  • 2008 : Princesse d’Anjou - Ph. Carberry - F.-M. Cottin
  • 2009 : Remember Rose - C. Pieux - J.-P Gallorini.
Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères