Les plus grandes courses et les records de… galop ou « plat »

Les plus grandes courses et les records de… galop ou « plat »

Le 06/11/2009 | Réagissez à cet article 

Les courses de galop, aussi appelées le « plat », portent le plus souvent le nom d’un personnage important dans le monde hippique.

Le jockey est sur son cheval et le fait galoper le plus vite possible afin qu’ils arrivent premiers. Mais en plus des capacités de l’animal, tout dépend de la place de départ. Si on est placé à la corde n°1, c’est un gros avantage, à la corde n°18 c’est un handicap. En règle générale les hongres ne sont pas admis.

Les rendez-vous les plus importants

Le Défi du Galop

Crée en 2006, il est devenu très important et se déroule à travers toute l’Europe en passant par la France, l’Italie l’Espagne, l’Allemagne et la Suisse. Son but est de faire valoir les Grands Prix Régionaux de galop. En 2009, l’épreuve comptait 15 étapes et réunit des concurrents de bon niveau puisqu’ils peuvent être classés en groupe 3.

Pour être le vainqueur de ce Défi du Galop, les participants doivent remporter au moins 3 courses et terminer second ou troisième à partir de la 9ème étape du challenge. Par ailleurs, le propriétaire du cheval vainqueur reçoit 150 000 €. Les entraîneurs perçoivent aussi des bonus mais cela se fait en fonction des points qu’ils ont gagnés.

Le Prix Greffulhe

Crée en 1882, cette course se déroule à Saint Cloud fin mai sur une piste de 2 000 mètres depuis 2005. Elle réunit des pur-sangs de 3 ans et plus. Cette course est préparatoire au Prix du Jockey Club. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 € sont reversés au lauréat. Le nom de la course est aussi celui d’un président à la Société d’encouragement qui a par ailleurs joué un grand rôle dans la construction de l’hippodrome de Longchamp. Le record de cette course est de 2'03''10 de Visindar et Christophe Soumillon en 2006.

Le Prix du Jockey Club

Crée en 1836, cette course a lieu dans l’hippodrome de Chantilly le premier dimanche du mois de juin. Seuls les chevaux âgés de 3 ans peuvent y participer. Depuis 2004 la piste s’étend sur 2 100 mètres au lieu de 2 400. L’allocation est de 1,5 millions d’euros.  C’est une course très importante dans la saison puisque les poulains qui effectuent des bons temps peuvent ensuite aller dans des prix internationaux comme le Prix de l’Arc de Triomphe. Le meilleur temps est celui de Darsi avec C. Soumillon en 2006 avec 2'05"80.

Le Prix Vermeille

Cette course de groupe 1 a lieu à Longchamp au mois de septembre sur une piste de 2 400 mètres. Seules les juments de plus de 3 ans sont admises. L’allocation est de 300 000€. Le meilleur temps, 2'26"00 fut effectué par Pearly Shells en 2002 et par Zarkava en 2008 qui remporta aussi le Prix de l’Arc de Triomphe. Elles avaient toutes deux le même jockey, Christophe Soumillon. Le Prix Vermeille est, comme les deux suivantes, une course préparatoire au Prix de l’Arc de Triomphe.

Le Prix Niel

Cette course de groupe 2 a lieu à Longchamp en septembre. Les chevaux de 3 ans s’affrontent sur une piste de 2 400 mètres. Elle rend hommage à Gaston Niel, descendant du Maréchal de Napoléon III. Le meilleur temps fut effectué par Soldier of Fortune et Johnny Murtagh en 2007 avec 2'25"60.

Le Prix Foy

Dédiée à Henry Foy, président pendant de nombreuses années à la Société d’encouragement du Cheval Français, cette course de groupe 2 se déroule à Longchamp au début septembre sur une distance de 2 400 mètres. Seuls les chevaux de 4 ans peuvent concourir.  Le meilleur temps est attribué à Ange Gabriel et Thierry Jarnet en 2003 avec 2'28''6.

Le Prix de l’Arc de Triomphe, la 1ère course au monde

Cette course se déroule dans l’hippodrome de Longchamps, le premier dimanche d’octobre. La piste, considérée comme la meilleure au monde, s’allonge sur 2 400 mètres et permet aux participants de courir sur de l’herbe. L’allocation est de 4 millions d’euros et le vainqueur en reçoit la moitié. C’est la course qui donne le plus d’argent au lauréat parmi toutes celles du monde entier. Elle réunit les meilleurs pur sang, mâles ou femelles à partir de 3 ans. La plus médiatisée. Le meilleur temps sur ce terrain fut réalisé par Scorpion pour le Prix de Paris, en 2005 avec 2’24’’30. Sur cette course, c’est Peintre Célèbre et Olivier Peslier en 1997 avec 2’24’’60 qui furent les plus rapides.

Les principales courses de Groupe 1

Le Prix Saint Alary

Créée en 1960, cette course se déroule à Longchamp à la mi-mai et permet aux pouliches de 3 ans de s’affronter sur 2 000 mètres de pistes. Les juments doivent d’abord effectuer cette course avant d’aller au Prix Diane. L’allocation est de 250 000 € dont le vainqueur reçoit 142 850 €. Le meilleur fut réalisé par Vadawina et Christophe Soumillon en 2005 avec 2'02"80.

Le Prix de Diane

Elle a lieu à Chantilly le deuxième dimanche du mois de juin sur une piste de 2 100 mètres. Il n’y a que les pouliches de 3 ans qui sont autorisées à concourir. L’allocation est de 800 000 €. Le record de l’épreuve est attribué à Confidential Lady et S. Sanders en 2006 avec un temps de 2'05"90.

Le Grand Prix de Paris

Contrairement à la plupart des autres, cette course internationale crée en 1863 s’effectue à Longchamp en semi nocturne le 14 juillet. Elle réunit les meilleurs chevaux de 3 ans sur une piste de 2 400 mètres depuis 2005 au lieu des 3 000 mètres d’origine. L’allocation s’élève à 600 000 €. Depuis 2005, le meilleur revient à Scorpion et Kieren Fallon à cette même année avec 2'24"30.

Le Grand Prix de Saint Cloud

Elle se déroule dans l’hippodrome de Saint Cloud le dernier dimanche de juin. Seuls les chevaux de 4 ans peuvent s’affronter sur la distance de 2 400 mètres. Elle réunit les meilleurs purs sangs de toute l’Europe. Fondée en 1904, cette course se prénommait le Prix du Président de la République et se faisait dans l’hippodrome de Maisons-Laffitte avant de changer de nom et d’hippodrome en 1941. Le record de l’épreuve est attribué à Moon Madness et Pat Eddery en 1987 avec 2'26"50.

Le Prix de l’Abbaye de Longchamp

Crée en 1957, cette course se déroule à Longchamp le premier dimanche d’octobre et oppose sur un sprint de 1000 mètres des mâles et femelles de plus de deux ans ainsi que des hongres. L’allocation est de 250 000 €. Le meilleur temps fut effectué par Habiti, une pouliche de 3 ans en 1983 avec 54"30.

Le Prix du Cadran

Elle prend place à Longchamp le premier dimanche d’octobre. Seuls les chevaux de 4 ans peuvent concourir. La piste s’étend sur  4000 mètres. L’allocation est de 250 000 €. Le record de l’épreuve revient à San Sebastian et Davy Bonilla en 2000 avec 4'14"10.

Le Prix Jean-Luc Lagardère

Crée en 1853, elle s’appelait alors Grand Critérium de Longchamp. Mais à la mort de Jean-Luc Lagardère en 2003, qui é été par 12 fois premier parmi les éleveurs de France, la course fut rebaptisée. Elle prend place à Longchamp au début du mois d’octobre sur une distance 1 400 mètres depuis 2001. Seuls les poulains de 2 ans y participent. L’allocation s’élève à 350 000 € et le meilleur temps est celui de Naaqoos et Davy Bonilla en 2008 avec 1'18"40.

Le Prix Marcel Boussac

Crée en 1969, elle s’appelait le Critérium des Pouliches. En 1980, à la mort de Marcel Broussac, 17 fois meilleur éleveur et président pendant 5 ans à la Société d’encouragement, elle a été renommée. Elle s’effectue à Longchamp le premier dimanche d’octobre sur une distance de 1 600 mètres. Elle oppose des pouliches de deux ans. L’allocation s’élève à 300 000 €. Le meilleur temps est de 1'34"90 de Finsceal Beo et Kevin Manning en 2006.

Le Prix de l’Opéra

Elle se déroule à Longchamp le premier dimanche d’octobre. Depuis 2006, seules les juments de 3 ans et plus peuvent y participer et s’affronter sur une piste de 2 000 mètres depuis 2000. L’allocation est de 250 000 €. Le record de l’épreuve depuis 2001 est attribué à Mandesha et Christophe Soumillon en 2006 avec 2'00"90.

Le Prix de la Forêt

Crée en 1858, la course se déroulait à Chantilly. Depuis 2005, elle a lieu à Longchamp le premier samedi d’octobre sur une distance de 1 400 mètres. Seuls les chevaux de 3 ans et plus peuvent concourir. L’allocation est de 250 000 €. Depuis 2005, le record de l’épreuve est de Paco Boy et de Christophe Soumillon en 2008 avec 1'19"80.

Le Prix Morny

Crée en 1865 en hommage au duc de Morny, instigateur des courses à Deauville, l’épreuve a lieu dans l’hippodrome de cette même ville en août. Ce sprint de 1 200 mètres depuis 1887 oppose des poulains de 2 ans. L’allocation s’élève à 350 000 €. Le meilleur temps a été réalisé par Arcano et Richard Hills en 2009 avec 1'07"90.

Le Critérium International

Crée en 2001, elle a lieu à Saint Cloud fin octobre début novembre et oppose des chevaux de deux ans sur une distance de 1 600 mètres. L’allocation est de 250 000 € avec 142 850 € offerts au vainqueur. Le record de l’épreuve fut réalisé par Mount Nelson et Seamus Heffernan en 2006 avec 1'41"30.

La Poule d’essai des Poulains

Crée en 1883, elle se déroule à Longchamp en mai et ne concerne que les poulains de 3 ans. Ils se mesurent sur une distance de 1 600 mètres. L’allocation est de 400 000 € dont le vainqueur perçoit 228 560 €. Cette course équivaut aux 2000 Guinées anglais et irlandaises. Le meilleur temps fut effectué par Victory Note et John A Reid en 1998 avec 1'34"50.

La Poule d’essai des Pouliches

Elle prend place à Longchamp en mai et est l’analogie de la poule d’essai des poulains. Seules les juments de 3 ans peuvent concourir à cette épreuve dont la distance est de 1 600 mètres. L’allocation est de 400 000 € dont le vainqueur perçoit 228 560 €. Le record de l’épreuve est de 1'35"20, réalisé par Zarkava et Christophe Soumillon en 2008.

Le Prix du Moulin de Longchamp

Crée en 1957 cette course a lieu à Longchamp en septembre sur une piste de 1 600 mètres. Les chevaux de 3 ans et plus peuvent y participer. L’allocation est de 400 000 € dont 228 560 est reversé au lauréat. Le record est de 1'36"10 de Starcraft et Christophe Lemaire en 2005.

Le Prix Maurice de Gheest

Cette course existe depuis 1995 et se déroule à Deauville au mois d’août. Elle n’accepte que les chevaux de 3 ans et plus qui effectuent un sprint sur une distance de 1 300 mètres. L’allocation est de 250 000 €. La meilleure performance revient à Seeking The Pearl et Yutaka Take en 1998 avec un temps de 1'14"70.

Le Prix Ganay

Elle se déroule à Longchamp à la fin avril début mai sur une piste de 2 100 mètres. Seuls les chevaux de 4 ans et plus peuvent y participer. L’allocation est de 300 000 €. Crée en 1889 l’épreuve s’appelait le Prix des Sablons mais a été rebaptisée en hommage à un ancien président de la Société d’encouragement, Jean de Ganay. Le meilleur temps fut exécuté en 2007 par Dylan Thomas et Christophe Soumillon avec 2'07"90.

Le Prix Royal Oak

Crée en 1861 cette course d’appelait le Grand Prix du Prince Impérial et n’admettait que les chevaux de 3 ans. Puis elle a été rebaptisée en hommage au cheval qui porte le nom de l’épreuve aujourd’hui. Elle a lieu à Longchamp au mois d’octobre sur une piste de 3 100 mètres et réunit des chevaux de 3 ans et plus. Elle équivaut au Saint-Leger Stakes qui vient du Royaume Uni. L’allocation est de 250 000 €. Le record est détenu par Allegretto et Ryan Moore en 2005 avec 3'15"50.

Le Prix Rotschild

Elle a lieu à Deauville fin juillet début août et est réservée depuis 2004 aux juments de 3ans et plus. La piste s’étend sur 1 600 mètres. L’allocation est de 250 000€. Jusqu’en 2007, cette course s’appelait Le Prix d’Astarté. Le meilleur temps est celui de Smolensk et Thierry Jarnet en 1995 avec 1'35''6.

Le Prix Jacques le Marois

Cette course se déroule à Deauville en août et ne concerne que les mâles de 3ans et plus. La piste s’étend sur 1 600 mètres. L’allocation est de 600 000 € dont 342 840 reviennent au lauréat. Le record pour cette épreuve est de 1'33"50 de Goldikova et de Olivier Peslier en 2009.

Le Prix Jean Prat

Elle a lieu à Longchamp début juillet. Seuls els chevaux de 3 ans sont admis. La piste s’allonge sur 1 600 mètres. L’allocation est de 400 000 € dont le vainqueur perçoit 228 560 €, soit plus de la moitié. Elle a été créée en 1858 et s’appelait le Prix Biennal avant d’être renommée en 1940 à la mémoire de Jean Prat un grand propriétaire et éleveur. Le meilleur temps est celui de Turtle Bowl et Olivier Peslier en 2005 avec 1'41"20.

Le Critérium de Saint Cloud

Elle se déroule à Saint Cloud en novembre sur une piste de 2 000 mètres. Seuls les chevaux de 2a ns peuvent concourir. L’allocation s’élève à 250 000 € dont 142 850 sont reversés au gagnant. Le meilleur temps est celui de Passage of Time et Richard Hughes en 2006 avec 2'08"90.

Les principales courses de Groupe 2

Le Prix de Royallieu

Elle a lieu à Longchamp le premier samedi d’octobre sur une distance de 2 500 mètres. Seules les juments de 3 ans et plus peuvent y participer. L’allocation est de 130 000 €. Cette course a subit de nombreux changement depuis sa création, que ce soit pour la distance, au début 3 000 mètres ou pour les candidats, avant les deux sexes pouvaient concourir. Le meilleur temps est détenu par Mourama et Gérald Mossé en 2000 avec 2'37''5.

Le Prix Chaudenay

Crée en 1875, elle s’appelait le Prix de l’Eespérance avant d’être rebaptisée en 1990. Elle s’effectue à Longchamp le premier samedi du mois d’octobre sur une piste de 3 000 mètres. Les chevaux de 3 ans sont les seuls à être admis pour cette épreuve. L’allocation est de 130 000 €. Le meilleur temps est celui de Reefscape et Thierry Gillet en 2004 avec 3'08''1.

Le Prix Daniel Wildenstein

Crée en 1882, elle s’appelait le Prix du Rond Point avant d’être rebaptisée en 2002 en hommage à un l’éleveur Daniel Wildenstein. Elle se déroule à Longchamp le premier samedi d’octobre et accepte les chevaux de 3 ans et plus. Ils concourent désormais sur une piste ramenée à 1 600 mètres en 2002 contrairement à 2 200 mètres en 1882. Depuis 2002 le record a été réalisé en 2006 par Echo of Light et Frankie Dettori avec 1'37''0.

Le Prix Dollar

Elle prend place à Longchamp le premier samedi d’octobre et concerne les chevaux de 3 ans et plus. Depuis 1969 ils se mesurent sur une distance de 1 905 mètres contrairement aux 3 500 mètres d’origine. L’allocation s’élève à 130 000 € depuis 2008. Elle fut crée en 1905 en hommage à un étalon du même nom, qui a contribué au développement du pur sang en France. Le meilleur temps a été effectué par Soldier Hollow et Olivier Peslier en 2006 avec 1'59''4.

Le Prix Noailles

Cette course a lieu à Longchamp à la fin du mois d’avril sur une piste de 2 100 mètres. Elle est réservée aux purs sangs de 3 ans et a une allocation de 130 000 € dont 74 1000 reviennent au vainqueur. Elle est une étape obligatoire avant d’aller aux Prix Jockey Club. Créée en 1878, elle s’appelait Le Prix du Nabab et avait une piste de 2 500 mètres. En 1896, elle fut renommée en hommage à Alfred de Noailles qui a lui aussi était un homme influent pour la création de Longchamp. Le record de temps fut établi par Soldier of Fortune et Christophe Soumillon en 2007 avec 2'07''40.

Le Prix Harcourt

Elle prend place à Longchamp fin mars début avril et est réservée aux purs sangs de 4 ans et plus qui s’opposent sur une piste de 2 000 mètres. L’allocation est de 130 000 € dont 74 1000 est reversé au vainqueur. Cette course a été crée en 1929 et se prénommait ainsi en hommage à Emmanuel d’Harcourt, ancien président de la Société d’encouragement. Le meilleur temps fut effectué par Manduro et Stéphane  Pasquier en 2006 avec 2'01'40.

Le Prix Robert Papin

Elle se déroule dans l’hippodrome de Maisons-Laffitte fin juillet. Elle ne concerne que les chevaux de 2 ans qui dispute l’épreuve sur une distance de 1 100 mètres. Le vainqueur va ensuite au Prix Morny, l’équivalent en groupe 1. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 € sont reversés au lauréat. La meilleure performance est celle de Natagora et Christophe Lemaire en 2007 avec 1'03''20.

Le Prix Pomone

Elle a lieu à Deauville en août. Elle oppose des juments de 3 ans et plus sur une distance de 2 500 mètres. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 est reversé au vainqueur. Cette course a été crée en 1920 et avait une piste de 2 400 mètres. La meilleure performance est celle de Lune d’Or et Thierry Jarnet avec 2'38''90.

Le Prix Corrida

Crée en 1950 elle prend place à Saint Cloud fin mai début juin sur une piste de 2 100 mètres. Seules les juments de 4 ans et plus sont acceptées. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 sont pour le lauréat. Le record de l’épreuve est attribué à Elacata et Guy Guignard en 1994 avec 2'13'40.

Le Prix du Muguet

Elle se déroule à Saint Cloud pour la Fête du Muguet c'est-à-dire le 1er mai. Elle est réservée aux purs sangs de 4 ans. La piste s’étend sur 1 600 mètres. L’allocation est de 10 000 € dont 74 100 € sont reversés au vainqueur. Le meilleur temps est de 1'36''40 effectué par Martillo et William Mongil en 2004.

Le Prix Sandringham

Cette course a lieu dans l’hippodrome de Chantilly fin mai début juin. Seules les pouliches de 3 ans peuvent y participer. La piste s’étend sur 1 600 mètres depuis 1966. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 reviennent tau vainqueur. Elle s’appelait le Prix des Lilas et avait une piste de 2 000 mètres avant d’être rebaptisée pour son nom actuel en 1973. La meilleure performance est celle de Maiden Tower et Lanfranco Dettori en 2003 avec 1'35''10.

Le Grand Prix de Chantilly

Elle se déroule à Chantilly fin mai début juin et oppose sur une piste de 2 400 mètres des chevaux de 4 ans. L’allocation est de 130 000 € dont 74 100 sont reversés au vainqueur. Le meilleur temps est 2'24''80 de Policy Marker et Stéphane Peslier en 2006.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères