Jeux d’argent : le grand chambardement a-t-il lieu?

Jeux d’argent : le grand chambardement a-t-il lieu?

Le 02/01/2018 | Réagissez à cet article 

Depuis la libéralisation du juteux marché des jeux d’argent, la révolution évoquée en 2010 tardait jusque-là à venir. Depuis quelque temps, il semblerait que la donne ait changé puisque cette transformation 100% numérique commence à être ancrée dans les moeurs.

Un budget toujours plus élevé

Au-delà de la modification de la « façon de jouer », c’est bien le budget alloué à ce petit plaisir qui ne cesse de croitre. En effet, à ce jour, ce montant représente plus de 10% du budget dédié aux loisirs, soit environ près de 200 euros par personne majeure! 

Si vous couplez à cela le fait qu’il n’est plus nécessaire de se déplacer pour gratter un ticket ou remplir une grille de LOTO, il n’a jamais été aussi rapide et simple de joueur à un jeu d’argent.

Les paris sportifs ont désormais la main

Pendant des décennies, les paris hippiques ont su attirer les joueurs, mais plus le temps passe et plus les partis sportifs prennent une prépondérance dominante sur le marché global. Plus précisément, près de 1 milliards d’euros auraient disparu de la poche des opérateurs hippiques au profit des opérateurs sportifs. 

De même, les paris sportifs en ligne ont clairement donné un coup de boost à ce segment, et ce, sans compter la médiatisation toujours plus importante du football notamment (EURO 2016, Coupe du Monde à venir, Ligue des Champions,…). 

Egalement, ne perdons pas de vue que l’on ne mise pas sur un match de football comme sur une course hippique. Dans le premier cas, il y a de nombreux paris en live, ou juste avant le match convoité.

Poker en ligne et casino en ligne

En plus des paris sportifs et des paris hippiques, il faut noter l’irrésistible ascension du poker en ligne. Même si le marché est plutôt stagnant depuis 24 mois, il a su attirer des joueurs jeunes qui sont rompus aux usages du « online ».

Dans un futur proche, il apparait clairement que les paris sportifs vont asseoir leur domination…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères