L'Euro Millions réussit aux Britanniques

L'Euro Millions réussit aux Britanniques

Le 28/02/2012 | Réagissez à cet article 

L’Euro Millions est l’une des loteries phares dans de nombreux pays dont la France et le Royaume-Uni. A mesure que les tirages s’enchainent, il semblerait que nos voisins Britanniques soient en veine depuis quelques mois.

Euro Millions, un jeu plébiscité par les Britanniques

L’Euro Millions est une loterie se jouant dans neuf pays du vieux continent dont la France, le Portugal, l’Autriche, l’Irlande, le Luxembourg, la Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni et la Suisse. L’objectif de tous les habitants est de décrocher la cagnotte qui atteint bien souvent des sommets.

En moins de deux mois (il vaut mieux être résident de la Grande-Bretagne !), 3 tickets gagnants ont été validés là-bas. Une chance qui a notamment permis à un jeune homme de 22 ans de remporter la coquette somme de 54 millions d’euros. Quelques jours avant, c’était au tour d’un couple avec deux enfants de gagner « seulement » 49 millions d’euros. L’Euro Millions est en train de devenir une spécialité So british.

En France, le record à l’Euro Millions est de…

Sur le territoire hexagonal, certains joueurs ont également de la chance. Plus précisément, c’est en Bretagne que les cagnottes tombent les unes après les autres. Il semblerait que les héritiers de la culture Celte et Anglo-Saxonne soient privilégiés. Ainsi, lors du dernier mois, pas moins de 4 joueurs ont remporté un minimum de 3 millions d’euros. De quoi vouloir s’installer en Bretagne dès demain.

Rappelons que le record français de gain à l’Euro Millions est de plus de 162 millions d’euros. L’heureux élu a vu sa vie changer en septembre 2011 dans le Calvados, une région où la chance sourit. Chaque grille a 1 chance sur 116 531 800 de remporter le gros lot. Nul doute qu’avec ces avalanches de gains, la Française des jeux en tête, va sans doute réaliser une année au moins aussi bonne que 2011. Depuis plusieurs semestres, les Français jouent de plus en plus aux loteries et aux jeux de grattage. Sans doute pour échapper à la crise le temps d’un tirage.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères