Paris sportifs : l’UEFA veut sa part du gâteau

Paris sportifs : l’UEFA veut sa part du gâteau

Le 19/10/2010 | Réagissez à cet article 

L’instance européenne a décidé de contacter les opérateurs de paris en ligne français pour négocier l’obtention d’un pourcentage des mises placées sur les compétitions.

L’UEFA et le LFP

« Nous devons garder nos droits de propriété sur nos matchs ». Voici la déclaration faite récemment par un responsable de l’UEFA. En effet, l’instance européenne a décidé de contacter les bookmakers en ligne français agréés par l’ARJEL pour négocier l’obtention d’un pourcentage des mises placées sur les compétitions qui sont organisées par cette entité.

Ainsi, L’UEFA cherche à obtenir un versement similaire à celui qui est accordé à la Ligue de football professionnel (LFP) depuis le 12 mai 2010. En effet, à partir de cette date, pour la première fois en Europe, le droit de propriété aux organisateurs de compétitions sportives a été reconnu, c’est le « droit au pari », tant critiqué par les sites de paris sportifs comme BetClic. Désormais le LFP récupère 1% des mises effectuées sur les matches de Ligue 1. A noter que le droit à parier remboursé à la LFP équivaut seulement à 200 000 € - dont 100 000 € pour la Ligue 1. D’un autre côté, uniquement 1,5 à 2 millions d’euros sont placés, chaque semaine, sur la Ligue 1, sur les 10 millions qui sont pariés au total sur le football. Et notamment sur le foot étranger.

Quel pourcentage pour l’UEFA ?

Le membre de l’UEFA interrogé n'a pas donné une précision sur le pourcentage que l'association cherche  récupérer. Il a déclaré qu’il s’agirait d’un montant « dans les pratiques du marché ». L'association européenne considère que cet accord devrait concerner la totalité des matchs qu'elle organise, et non pas seulement les rencontres européennes qui se déroulent en France. Une part du gâteau qu’il est difficile d’évaluer pour l’instant.

Néanmoins, la Ligue des champions, l'Europa League et l'Euro, compétitions organisées par l’UEFA, ne disposent pour l’instant d’aucun accord à ce sujet là.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères