Sur quoi parier pour ses premiers paris sportifs en ligne ?

Sur quoi parier pour ses premiers paris sportifs en ligne ?

Le 22/10/2010 | Réagissez à cet article 

Face à la multiplicité de l’offre, les néophytes du pari sportif ne manqueront pas de se sentir déboussoler. Dans ce marché en pleine expansion, il faut savoir choisir ses paris et surtout faire les bons choix.

Promotion sur le premier pari

La plupart des sites de paris sportifs proposent une promotion aux nouveaux venus. Il peut s’agir d’un premier pari gratuit ou bien d’un bonus au dépôt de l’ordre de 100% de la somme placée.

Pour les joueurs débutants, il ne s’agit pas tant de rentabiliser leur argent que de limiter leurs pertes. Les offres proposant un premier pari remboursé s’il est perdu, comme BetClic, seront donc à privilégier. Alors qu’il y a souvent une cote minimum à respecter pour pouvoir bénéficier des promotions, BetClic, c’est tout bénef’ pour vous !

Une fois inscrit, il faut déterminer un pari pour lequel les chances de succès et les gains seront intéressants. Armé de notre pari gratuit, la prise de risque est largement limitée. Il ne faut pas néanmoins gaspiller ce joker. La majorité des parieurs s’orienteront instinctivement vers les championnats de football. En effet, la médiatisation dont ils font l’affaire assurera une grande quantité d’information facilement accessible. Libre à vous de tenter une très grosse cote ou de rester dans le raisonnable.

Sur quoi parier ?

Afin de s’assurer la plus grande probabilité de victoire, il est d’une importance capitale de choisir une compétition lisible. A éviter donc de miser sur le premier match de la saison. Un pari sur la victoire de l’OM, champion en titre, lors de sa première rencontre, pouvait sembler solide mais s’est révélé catastrophique lors de la saison 2010/2011. Il faut donc attendre d’être en mesure de jauger chaque équipe avant de pronostiquer une victoire logique.

Ainsi, la Ligue des Champions passe pour une des compétitions les plus imprévisibles. En effet, même des équipes dépassées sur le papier peuvent se révéler face à des sélections alignant plusieurs champions du monde ou autres internationaux.

C’est la même chose pour le tennis, attendez d’entrer dans une saison ou une compétition, à moins d’avoir une intuition géniale sur une grosse cote ! La saison de gazon va par exemple durer plusieurs semaines, attendez quelques matchs car cette surface rapide intervient juste après un printemps en terre battue, une surface lente.

A noter qu’il existe des sports plus difficiles que d’autres pour parier : si vous n’êtes pas un réel passionné du sport en question, minimisez vos risques lorsque vous débuter chez un bookmaker en ligne et privilégiez les compétitions grand public.

De plus, toujours dans un souci de limiter les pertes, il peut être intéressant de parier plusieurs fois sur le même match. Ainsi dans certain cas de figure, les cotes vous permettent de miser à la fois sur le nul et la victoire d’une équipe, vous assurant une forte probabilité de gain mais un bénéfice net plus petit. Usez de toutes les informations que vous pouvez avoir pour vous assurer de gains conséquents à moyen et long terme.

L’activité de pari doit être considérée comme une réelle activité commerciale, il faut ainsi éviter les déficits. Si un joueur doit recharger son compte personnel de mise trop souvent, il se trouve dans une situation précaire. L’argent placé doit fructifier et permettre un réinvestissement sous la forme de paris : c’est la gestion de vos gains et vos pertes chez un bookmaker.

Certains sites permettent aux adhérents de régler un système de reversement automatique. Ainsi, lorsque le solde du compte destiné au jeu dépasse la limite fixée par son détenteur, le surplus est directement reversé sur son compte courant. Ce mécanisme permet de plafonner la somme investie et donc diminue l’impression d’abondance de mise qui peut amener les nouveaux joueurs à parier sans compter et ainsi n’extraire que peu de bénéfice de leur activité.

A force d’expérience, vous pourrez vous accorder plus de risques, mais pour débuter, mieux vaut assurer.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères