Baroin remplace Woerth : ça change quoi pour les jeux en ligne ?

Baroin remplace Woerth : ça change quoi pour les jeux en ligne ?

Le 25/03/2010 | Réagissez à cet article 

François Baroin a été nommé Ministre du Budget le 22 mars, prenant ainsi les fonctions qu’occupaient avant lui Eric Woerth. Le chiraquien reprend le dossier des jeux d’argent en ligne à une période charnière puisque le 31 mars aura lieu le vote des députés pour adopter le texte.

Eric Woerth s'en va

Il y a exactement un an, Eric Woerth présentait son projet de loi au Conseil des Ministres afin de réguler le marché du « gambling », pour reprendre l’expression anglo-saxonne. Il annonçait alors 25 000 sites illégaux dont 500 en français. Les principaux buts de la loi étaient évoqués en ces termes :

  • maîtriser et encadrer les jeux d'argent en ligne ;
  • céder un agrément aux sites qui respecteraient la loi ;
  • mettre en place un cahier des charges que les sites devront impérativement suivre à la lettre. L’objectif est d’éviter le blanchiment d'argent, de respecter une certaine l'éthique quant aux paris sportifs, de lutter contre la dépendance, de contrôler les sites en permanence…

Si le gouvernement n'avait pas présenté cette loi, la Commission européenne aurait donné lieu à des poursuites car elle avait auparavant ordonné que les jeux soient contrôlés et stipulé que le monopole de la Française des Jeux et du PMU ne pouvait plus durer. Avec l'application de cette loi, l'Etat bénéficiera d'un pourcentage des chiffres d'affaires des paris et jeux de hasard.

Un nouveau Ministre du Budget qui aime le poker

Suite à la défaite de la droite aux élections régionales, Nicolas Sarkozy a décidé de rassembler son parti, divisé. Le membre de l’UMP François Baroin, proche de Jacques Chirac et plutôt critique envers le Président de la République depuis 2007, est le nouveau Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'Etat. Il remplace Eric Woerth qui va, lui, prendre la place de Xavier Darcos au Ministère du Travail.

Le retour au gouvernement de Baroin pourrait-il donner un coup de pouce à la nouvelle loi de régulation des jeux d'argent en ligne, lui-même étant un amateur de poker et d'échecs ? Rien n’est moins sûr. Reprendre un dossier aussi complexe et technique n’est pas chose aisée mais les opérateurs et l’ensemble des professionnels espèrent que tout sera mis en œuvre pour que les délais soient respectés, chose la plus importante. M. Baroin fera tout le nécessaire afin que la loi soit mise en place au mois de juin lorsque la Coupe du Monde de football débutera mais il doit faire face au Parti Socialiste, opposé à la régulation du marché et qui ne cesse de présenter de nouveaux amendements pour essayer de retarder son application.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères