Futur Pape : des sites de paris en ligne s'en mêlent

Futur Pape : des sites de paris en ligne s'en mêlent

Le 11/03/2013 | Réagissez à cet article 

Même si cela est interdit en France, d’autres contrées disposent de règles législatives plus souples concernant les thématiques sur lesquelles parier. En Belgique par exemple, il est possible de parier sur l’identité du prochain Pape, mais pas seulement.

Qui sera le prochain Pape ?

Cela pourrait choquer certains catholiques bien évidemment attachés à l’identité du prochain Pape, mais la réalité dépasse parfois la fiction. Sur plusieurs sites de paris sportifs belges, les parieurs ont l’occasion de miser sur un sujet plutôt étonnant, à savoir le prochain Pape. Au pays de Jacques Brel, cela est tout à fait légal à condition de respecter drastiquement les bonnes mœurs. Alors que le conclave élisant le prochain chef catholique aura lieu dans quelques jours, la fièvre des paris est à son apogée.

Dans la même veine, en Grande-Bretagne, plusieurs exemples montrent qu’il est possible de parier sur tout et n’importe quoi. Récemment, un site proposa aux internautes de miser sur la couleur de la robe de la Reine d’Angleterre lors du mariage de son fils William.

Les différents paris pouvant être réalisés

Seulement, dans le cadre de l’élection du Pape, il n’y a pas que son identité qui soit assujettie à des paris. En effet, il est également possible de miser de l’argent sur la date exacte lors de laquelle le conclave donnera son verdict, l’âge du prochain Pape (65 ans, entre 65 et 70, entre 70 et 75, plus de 75 ans), le temps durant lequel le Pape sera présenté au balcon du Vatican ou encore le nombre de personnes qui y seront présentes.

Pour l’instant, Angelo Scola qui est âgé de 71 ans semble être le favori des bookmakers, il devrait prendre le nom de Pierre II selon eux. Toutefois, 2 outsiders peuvent créer la surprise dans la dernière ligne droite, à savoir Tarcisio Bertone et l’Africain Peter Turkson. Le premier dispose d’une cote de 4 et le second de 3,70.

Affaire à suivre dans les prochains jours, sachant que ce « match » peut se jouer en plusieurs manches, ou plutôt plusieurs scrutins.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères