Comment va BetClic depuis la libéralisation des paris sportifs ?

Comment va BetClic depuis la libéralisation des paris sportifs ?

Le 25/06/2010 | Réagissez à cet article 

La défaite de l’Equipe de France en début de semaine ne présageait rien qui vaille et inquiétait même grandement les opérateurs de jeux en ligne. Il semblerait cependant que malgré les inquiétudes BetClic s’en sorte bien avec un nombre de paris au-dessus de leurs meilleures prévisions.

« 5 à 6 fois plus de paris qu’espérés »

« Cette élimination est catastrophique » avait déclaré Nicolas Béraud, PDG de BetClic, au sujet de l’éviction des Bleus de la Coupe du monde. L’opérateur constatait déjà les premières baisses dues au désamour des Français pour leur équipe avec un recul de 60% dans l’acquisition des nouveaux clients.

Cependant, après une légère baisse d’activité lundi, l’opérateur voit déjà ses inquiétudes se dissiper en même temps que les parieurs reviennent en masse. Nicolas Béraud s’en réjouit déjà : « Nous sommes au dessus de nos meilleures prévisions avec 5 à 6 fois plus de paris qu’espérés ». Il avoue d’ailleurs avoir « rarement vu en tel engouement ».

Un investissement massif dans des campagnes de promotions

Un engouement pas si étonnant que ça et qui pourrait facilement se justifier par la grosse campagne de publicité de la marque. On a vu ces dernières semaines apparaître sur les chaines de télévision des spots publicitaires de BetClic, qui a massivement investi dans sa promotion.

Une stratégie que tous les opérateurs agréés ou presque ont mis en place : la FDJ, le PMU pour les paris sportifs, Bwin, SAjOO, EurosportBET et BetClic ont dépensé à eux six la somme de 14 millions d’euros en publicité entre le 8 juin, date d’ouverture du marché, et le 20 juin, selon l’institut Kantar Media.

De plus, de son coté, BetClic s’accorde une publicité supplémentaire en s’invitant sur l’iPhone et l’iPad avec l’application « Football 2010 by BetClic.fr ». Cette application gratuite, spécialement créée pour le Mondial, permettra aux utilisateurs de suivre la compétition et de retrouver les analyses et pronostics d’Aimé Jacquet et Marcel Desailly. Un nouveau coup de publicité pour l’opérateur qui ne compte pas se laisser abattre par la défaite des Bleus.

Le tout dans la légalité ?

Un nuage serait tout de même susceptible de venir déranger l’efficacité de cette stratégie. L’ARJEL a annoncé que des premières procédures judiciaires venaient d’être engagées, notamment à l’encontre d’un opérateur agréé dont le nom n’a pas été dévoilé. Celui-ci serait accusé de ne pas avoir respecté la loi à propos de la fermeture des comptes joueurs. Les doutes planent déjà sur les éventuels opérateurs visés par ces poursuites et il semblerait que les soupçons se tournent sur BetClic et Bwin, les deux principaux acteurs opérant avant la régulation du marché.

Or, Isabelle Parize, vice-présidente de Mangas Gaming, n’a pas hésité à réaffirmer que le texte de loi initial imposant la fermeture des comptes joueurs a été supprimé par le Sénat. Elle soutient également que même si l’obligation subsiste dans la loi, elle « porte atteinte non seulement à la liberté contractuelle des opérateurs, mais également au principe d’égalité devant la loi, puisqu’elle ne s’impose ni à la FDJ ni au PMU et pourrait, à ce titre, être jugée inconstitutionnelle par le Conseil s’il devait être saisi de cette question ». Des arguments aux accents de justifications qui sonnent pour certains comme un aveu. Un coup de pub supplémentaire dont l’opérateur préférerait sans doute se passer.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères