WPT Mazagan 2012 : on fait le bilan

WPT Mazagan 2012 : on fait le bilan

Le 03/12/2012 | Réagissez à cet article 

Le WPT de Mazagan s’est achevé ce weekend, il a connu de nombreux rebondissements, notamment lors des affrontements qui se sont déroulés sur la table finale. Le principal enseignement de ce WPT est que les jours se suivent mais ne se ressemblent jamais.

La magie du poker au WPT Mazagan

Lors de cette étape attendue par le public marocain du WPT Mazagan, dont PMU était sponsor, les affrontements ont été cordiaux mais musclés. Après une dernière ligne droite incroyable, c’est finalement Giacomo Fundaro qui repart avec la victoire. Ce dernier se voit donc attribuer un chèque de 143 207 dollars ainsi qu’un ticket de 25 000 dollars pour le WPT Championship qui se déroulera quant à lui au mois de mai prochain au Bellagio de Las Vegas. Afin de construire cette victoire aussi méritée qu’incertaine à quelques heures de la fin du tournoi, Giacomo Fundaro a dû s’employer pour éliminer ses adversaires du jour les uns après les autres dans une ambiance bon enfant.

Le contexte de la table finale était à l’opposé du résultat puisque l’Italien Davidi Kitai était un monstrueux chip leader car il disposait de la moitié de tous les jetons de la finale. Suite à un scénario incroyable et quelques mauvais choix il est vrai, Davidi kitai n’a terminé « qu’à » la 4ème place avec 47 279 dollars. Le transalpin s’est fait voler la vedette par Jeremy Nock qui termine 3ème avec 64 048 dollars.

Heads-up final entre Giacomo Fundaro et Frédéric Brunet

La victoire finale s’est décidée entre l’Italien et le Français Frédéric Brunet. Il est important de rappeler que dès le début du heads-up, Giacomo Fundaro avait déjà une certaine avance sur le Français qui a toutefois su renverser la vapeur à plusieurs reprises. Frédéric Brunet a même pu entrevoir la victoire, mais une double paire a sauvé l’Italien du précipice.

Après cette prise de conscience, le futur vainqueur a eu un flop et un turn à son avantage, obligeant le joueur de poker français à réaliser un all-in mortel. Giacomo Fundaro signe sa première victoire qui devrait en appeler d’autres.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères