La désaffection des Français envers les Bleus peut-elle toucher les bookmakers ?

La désaffection des Français envers les Bleus peut-elle toucher les bookmakers ?

Le 17/06/2010 | Réagissez à cet article 

L’ouverture du marché français des jeux en ligne se devait d’être effective à temps pour la Coupe du monde, afin de permettre à tous les Français de soutenir leur équipe et de se sentir acteur, dans cette compétition sportive suivie par la majorité du pays. Seulement voilà, il semblerait qu’entre la théorie et la pratique il y ait une différence de taille car les Français ne soutiennent plus majoritairement leur équipe de football. Une situation qui fait trembler les sites de paris nouvellement légaux dans l’hexagone.

Entre engouement et déception

Un engouement hors norme se faisait sentir à l’approche de l’ouverture de la Coupe du monde et semblait vouloir à tout prix que les paris en ligne soient autorisés à temps pour la compétition. Cependant, alors que le Mondial a commencé depuis moins de 10 jours, le soufflet semble déjà retombé. En effet, la déception peut se voir quasiment partout et rares sont ceux qui osent encore croire en l’équipe de France. La plupart des français eux-mêmes préfèrent pronostiquer les Espagnols, les Brésiliens ou encore les Anglais en grands gagnants du Mondial.

Ce n’est pourtant pas une grande surprise, l’équipe de Raymond Domenech n’est plus autant dans le cœur des Français depuis déjà plusieurs mois. Cependant, le comportement du sélectionneur et de ses joueurs ainsi que la tournure qu’est en train de prendre le Mondial, n’aide pas non plus les supporters à reprendre confiance.

Si l’on en croit Le Monde.fr, qui a recueilli un certain nombre de témoignages d’internautes, les raisons de ce désamour sont multiples. On reproche beaucoup aux joueurs de manquer de motivations et de fournir un jeu ennuyeux qui manque de spectacle ou encore d’être beaucoup trop arrogants dans la défaite. Plus que du manque de résultats, c’est du comportement de l’équipe que le public se plaint. Mais cette désaffection s’incarne surtout autour du personnage de Raymond Domenech qui suscite de nombreuses réactions. Toujours calme, il ne semble jamais sous pression et sa nonchalance donne trop souvent une impression de désintérêt qui agace. « Tout se jouera sur le dernier match. Il n’y a rien de décisif », répète-t-il à l’envie depuis le début de la compétition.

Si l’audience télé en prend un coup, que dire des sites de paris ?

Pour les sites de paris sportifs en tout cas, la Coupe du monde pourrait être décisive, surtout au vue de l’état dans lequel la compétition risque de mettre les chaînes de télévision. En effet, contrairement à l’engouement national tant attendu, les matchs du mondial ont vu leur audience baisser de 18% par rapport au chiffre de la même compétition en 2006.

La déception ne se ressent donc pas seulement du point de vue sportif mais aussi du point de vue médiatique. Le premier match de l’équipe de France, contre l’Uruguay, a ressemblé 15 millions de téléspectateurs, soit 57% de part de marché, sur TF1, là où la première rencontre de la France lors du mondial 2006, France-Suisse, avait rassemblé 18,2 millions de personnes pour 66% de part de marché. Si les Bleus étaient rapidement éliminés, les chaînes de télévision courraient à la catastrophe. Et parier sur la Coupe du monde lorsqu'on ne connaît guère les autres équipes et que son équipe nationale n'est plus de la partie, c'est un revers programmé pour les bookmakers.

Mais le désamour des Français pour leur équipe n’est pas la seule raison de cet effritement d’audience. La transformation du paysage télévisuel français avec l’apparition des chaînes de la TNT semblent avoir rendu les habitudes des français plus volatiles et moins addicts. Devant un large choix ils ne se contenteraient que de zapper sur les matchs sans s’y attarder. Un comportement qui a de quoi rassurer quelques peu les sites de paris en ligne même si le risque de ne pas atteindre les chiffres tant espérés est bien là.

Peut-être que l’Etat et les bookmakers attendaient davantage de la Coupe du Monde que les supporters et les parieurs eux-mêmes ? Seule façon de retourner la situation, que l’équipe de France se ressaisisse et remporte ses matchs pour redonner espoir et rallumer la flamme des supporters. Verdict jeudi soir, face au Mexique. Une rencontre cruciale que les Bleus doivent gagner pour être en ballotage favorable en vue de la première place de la poule A.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères