Roland Garros : aucun rival pour Nadal ?

Roland Garros : aucun rival pour Nadal ?

Le 28/05/2018 | Réagissez à cet article 

Roland Garros vient de démarrer, mais on sait déjà qui va remporter cette édition 2018. Certes on exagère, car rien n’est joué d’avance. Cependant, sur terre battue en trois sets gagnants c’est un euphémisme de dire que Nadal est très fort, alors quand en plus les seuls capables de le battre sont au plus bas depuis un an, difficile d’imaginer une autre issue.

Djokovic et Wawrinka méconnaissables

L’année 2017 aura été très étrange, marquée par le retour de Federer et Nadal au premier plan alors qu’ils semblaient usés physiquement, et surtout par les blessures et les méformes de nombreux joueurs du top 20. Et depuis le début de l’année 2018, les choses n’ont pas vraiment évolué pour ces joueurs. Cela fait plus d’un an pour certains. Le classement a été complètement bouleversé au niveau du Top 20.

Les gros perdants sont : nos quatre Français (Tsonga, Gasquet, Monfils, Simon), Djokovic, Murray, Wawrinka, Berdych, Nishikori, Kyrgios et Raonic.

Dans cette liste, seuls Djokovic et Murray étaient véritablement capables de battre Nadal à Roland Garros, même si un très bon Murray couplé à un Nadal moyen, pouvait également créer la surprise. Si l’Écossais n’est toujours pas revenu à la compétition, Djokovic et Wawrinka sont présents depuis le début de l’année avec quelques intermittences. Et on peut dire que leur niveau de jeu est très loin de ce à quoi ils nous avaient habitués.

Wawrinka semble incapable d’enchainer plus deux victoires, et n’apparait même pas comme un outsider alors qu’il était encore en finale l’année dernière. Djokovic est très irrégulier depuis le début de la saison, mais il joue mieux ces derniers temps. Cependant, il va devoir encore hisser énormément son niveau s’il veut avoir une chance d’aller loin dans ce tournoi, mais ça semble trop juste.

Zverev outsider numéro 1 ?

Avec les contreperformances des joueurs que nous avons cités ci-dessus, d’autres en ont profité. Parmi eux Zverev est sûrement celui qui semble être le plus capable d’embêter Nadal. Le problème c’est qu’il n’a jamais brillé en grand chelem jusqu’ici. Thiem devrait aussi se hisser au moins jusqu’en demi-finales, mais il a du mal à enchainer les grosses performances, surtout en trois sets. Quant à Del Potro et Cilic, la terre battue n’est pas vraiment une surface où ils brillent.

Bref, Nadal apparait bien seul pour sa propre succession ce qui explique sa cote de 1,35 pour la victoire finale contre 9 pour son premier outsider qu’est Zverev.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères