La Française des Jeux

La Française des Jeux

Le 24/03/2009 | 2 commentaires

La Française des Jeux est une entreprise publique française détenue à 72 % par l'État qui lui a confié le monopole des jeux de paris sportifs et de loterie en France. Créée en 1976 dans sa forme actuelle, elle n’a cessé de diversifier son offre depuis le lancement de son jeu phare, le loto.

Un monopole d’Etat qui date du 19ème siècle

Descendante de la Loterie Nationale, fondée en 1836 par dérogation à une loi d’interdiction des loteries, la Française des Jeux bénéficie d’un monopole d’état sur le territoire français.

.1.2 - Tirage - LOTO 468-60_ DISPLAY

Ses changements successifs de nom, de Société de la Loterie Nationale et du Loto National (SLNLN) en 1976, à France Loto en 1989 puis enfin Française des Jeux en 1991, marquent à chaque fois de profonds changements dans l'entreprise. On peut notamment parler de la participation toujours plus grande de l'État, passant ainsi d’une contribution au capital de l’entreprise de 51 à 72 % en 1989.

Pour l’Etat, la Française des Jeux est donc un enjeu important. Elle a contribué en 2005 pour 2,33 milliards d’euros aux finances publiques et à la couverture des risques à travers les prélèvements opérés sur les mises au profit de l'État. Cette manne financière explique alors les lenteurs législatives pour l’ouverture du marché des jeux d’argent à la concurrence en France, malgré les pressions européennes et celles de ses possibles futurs concurrents.

Le changement de la législation des jeux d’argent prévu pour 2010 va entraîner la création de nouveaux jeux en ligne. En fait, ces seront les paris sportifs et hippiques (turf), ainsi que les sites de poker et de casino qui vont se libéraliser, comme nous l’a expliqué Maître Virginie Bensoussan-Brulé au cours d’une interview.

Le grand succès du Loto de la Française des Jeux

Au début des années 1970, la loterie connaît une forte baisse de participation du fait du lancement du Tiercé par le PMU (Pari Mutuel Urbain). Afin de reconquérir le cœur des consommateurs, la société créée alors le Loto en mai 1976, jeu qui reste son plus gros succès jusqu’à aujourd'hui. Cette formule est une réussite qui va devenir le fer de lance des jeux d’argent en France.

Afin de conserver ses joueurs et d’en attirer de nouveaux, la Française des Jeux va apporter régulièrement des modifications à ce jeu, avec tout d’abord l’ajout d’un second tirage, puis des « jokers », aidée par de grandes campagnes de communication. Ces changements semblent salutaires puisque le loto reste le jeu d’argent préféré des français.

On estime ainsi que chaque année, près de 15 millions de français joue à cette loterie nationale. Mais la nouvelle formule du loto, lancée à l’automne 2008, en augmentant la mise de départ, semble toutefois peiner à convaincre de nouveaux joueurs.

La Française des Jeux en chiffres

Aujourd'hui, la Française des Jeux comptent  28,5 millions de joueurs par an sur plus de 38 700 points de vente pour un chiffre d'affaires de près de 9,3 milliards d'euros en 2007. Seule prestataire de jeux d’argent légal en France, elle est pour l’instant dans une situation favorable que la nouvelle législation ne saura conserver dans son intégralité. La société devra alors faire face à des défis inédits pour satisfaire une clientèle avide de nouveautés.

Les nouveaux défis de la Française des Jeux

Dès les années 1980, la Française des Jeux est consciente de devoir proposer une offre de plus en plus grande et elle se lance alors dans une entreprise de diversification avec notamment l’apparition des jeux de grattage. Le lancement de Tac-O-Tac, avec son célèbre slogan « une chance au grattage, une chance au tirage » puis du Millionnaire, tous deux accompagnés d’émissions télévisées, relanceront en effet l’intérêt des français pour les jeux d’argent. En parallèle, la société lance aussi Loto Sportif en 1985 et le Keno en 1993, deux nouvelles offres elles aussi couvertes de succès.

Dans la même lignée, en 2004, et face à une concurrence de plus en plus accrue des jeux d’argent sur internet, la Française des Jeux a mis en place une coopération avec d'autres loteries d'État européennes en lançant un jeu de loterie commun, Euro Millions, permettant alors des cagnottes jusqu’alors inédites. Cette nouvelle formule de loterie est un véritable triomphe puisqu’il  a assuré 77% de la croissance de la Française des Jeux en 2005 en affichant près de 870 millions de chiffre d’affaires à lui seul.

Vos réactions (2)
Torres pierre, le 10/01/2016

si les lots étaient moins importants ns dit-on, les gens joueraient moins - et si au contraire ils étaient moins importants, plus nombreux et plus facile à gagner, ça se saurait et ça vs ferait une bonne pub mais hélas vs préférez faire un chq de 162 ME à un seul bonhomme et ensuite peanuts pr les autres - par les temps qui courent ça fait mauvais plutôt effet - mais je pense que ce n'est pas là votre souci majeur et c'est dommage - vs avez transformé ce qui était une vénérable et généreuse institution en une gigantesque pompe à pognon et en un indécent concours de cupidité, d'égoïsme et d'élitisme, et ce n'est pas un mec de gauche qui vs le dit - grand bien vs en fasse


Tallet andré, le 07/07/2015

bonjour Pouvez-vous me dire, comment je peux verifier que les numeros my million attribués automatiquement participent bien au tirage. merci A.TALLET


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères