Full Tilt Poker : des employés licenciés à Dublin

Full Tilt Poker : des employés licenciés à Dublin

Le 26/10/2011 | Réagissez à cet article 

Deux faits nouveaux dans l’affaire qui concerne l’opérateur de poker en ligne. D’un côté les licenciements qui auraient eu lieu entre le 19 et le 21 octobre et d’un autre, le magazine LivePoker aurait contacté plusieurs anciens joueurs de l’ex-numéro deux mondial pour savoir s’ils seraient prêts à rejouer sur le site en cas de réouverture. Eclairage sur une affaire complexe.

Des licenciements en Irlande

Ce sont 180 employés d’une filiale du site Full Tilt, basée à Dublin, qui ont été licenciés. Ces renvois sont toujours dus au Black Friday dont le site a été victime. C’est le site Irishtimes qui a sorti cette information : entre les 19 et 21 octobre, les employés de Pocket Kings, société qui fournissait entre autre les logiciels, la technologie et le service clients ont été licenciés. L’annonce avait été faite par la compagnie qu’une grande partie de son staff serait licencié, le chiffre de 250 salariés avait alors été avancé. Les employés en ont donc fait les frais et sont partis de l’entreprise avec tout de même une indemnité de licenciement.

Par ailleurs des employés ont répondu à des questions sur un forum et ils ne pensent pas que le Groupe Bernard Tapie reprendra le site de poker et annonce une fermeture définitive du site avant janvier 2012. Mais ces déclarations restent incertaines puisqu’il n’y a aucune certitude que ces personnes soient bien des anciens employés de Full Tilt Poker.

Les joueurs bientôt de retour ?

Nous apprenons aussi que des joueurs ayant des comptes à gros crédits bloqués auraient été contactés par le magazine LivePoker pour savoir dans quelles mesures ils reviendraient jouer sur le site en cas de reprise d’activité.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères