Trop de pertes pour Iliad qui arrête le poker en ligne

Trop de pertes pour Iliad qui arrête le poker en ligne

Le 27/10/2012 | Réagissez à cet article 

La société de poker et de paris en ligne Iliad Gaming se retire. C’est une filiale du groupe Iliad  comprenant également le fournisseur d’accès à internet Free. Suite à de nombreuses pertes dans le secteur du poker en ligne, elle a donc décidé d’arrêter ses frais dans ce secteur.

Fondé par Xavier Niel

Le groupe français de télécommunication Iliad a été fondé en 1991 par Xavier Niel. Ce dernier s’est notamment fait connaître du grand public dernièrement grâce à Free Mobile. En effet, il est apparu de multiples fois dans les médias ces derniers temps.

Il vantait notamment le fait de proposer un service mobile et des forfaits à des prix cassés. Outre Free mobile, le groupe Iliad possède donc notamment une filiale dans le jeu en ligne qui se nomme Iliad Gaming. Or, l’activité de cette dernière va être arrêtée.

2,8 millions de pertes

La filiale Iliad Gaming n’aura donc jamais réussit à se faire réellement un nom dans le poker en ligne. Elle opère sur deux salles en ligne que sont Chilipoker et Turbopoker. Le problème c’est qu’en 2011 la branche « jeu d’argent » du groupe Iliad a perdu plus de 2,8 millions d’euros. Pourtant, son chiffre d’affaire avait presque doublé entre 2010 et 2011, passant de 607.000 euros à 1,21 millions d’euros mais les bénéfices n’ont pas suffisamment été au rendez-vous.

L’ARJEL abroge les agréments d’Iliad Gaming

Face à ces pertes trop importantes, le groupe Iliad a donc demande à l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) d’abrogé les agréments du groupe concernant le poker en ligne ainsi que les paris sportifs en ligne. Iliad arrête donc les frais. Or ça n’est pas la première société à subir ce genre de procédé.

En effet, on peut notamment citer Poker83 qui a disparu ou même le site Eurosport Poker racheté par Unibet. Certaines personnes accusent donc l’Arjel d’imposer des réglementations trop coûteuses, notamment en ce qui concerne les frais de licence et certaines taxations.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères