Record de paris sportifs pour la Coupe du monde 2018

Record de paris sportifs pour la Coupe du monde 2018

Le 01/08/2018 | Réagissez à cet article 

Comme on pouvait s’y attendre, la Coupe du monde a débouché sur des records au niveau des paris sportifs en France. Les chiffres ont véritablement explosé par rapport à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2014.

690 millions d’euros de paris sportifs

Durant cette Coupe du monde 2018, plus d’un demi-milliard d’euros a été parié par les différents parieurs français. En effet, le chiffre record de 690 millions d’euros a été atteint. À titre de comparaison, le mondial 2014 avait accumulé 290 millions d’euros de paris sportifs, quand l’Euro 2016 avait fait légèrement mieux avec 297 millions d’euros. Autrement dit, le mondial 2018 a accumulé 100 millions d’euros en plus que les deux précédentes compétitions réunies.

Déjà après la phase de groupes, les montants de ce mondial étaient supérieurs au total de l’Euro 2016, avec 363 millions d’euros cumulés en paris sportifs. Mais lors des tours suivants, les records ont continué à pleuvoir, surtout pour les matchs de l’équipe de France. Ainsi, le quart de finale entre la France et l’Uruguay a regroupé 23 millions d’euros de mises, un record pour un seul match, alors que le précédent record était la finale France - Portugal de l’Euro 2016 qui avait accumulé 18 millions d’euros misés.

Ensuite, le record a encore progressé lors de la demi-finale France - Belgique avec 35 millions d’euros de mises. Finalement, les choses ne pouvaient pas s’arrêter en si bon chemin, et la finale a littéralement explosé ce record qui datait de moins d’une semaine, en cumulant près de 67 millions d’euros de mises, soit environ 1 euro par Français.

La FDJ tire son épingle du jeu

Sur les 690 millions d’euros pariés lors de ce mondial, 309 millions l’ont été dans l’un des points de vente « ParionsSport » de la FDJ.

Les 381 millions restants ont été pariés en ligne à travers les différents sites agréés par l’Arjel don le site ParionsSport de la FDJ.  

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères