Mondiaux de natation : les Français à l’honneur

Mondiaux de natation : les Français à l’honneur

Le 25/07/2011 | Réagissez à cet article 

Alors que les Américains sont les adversaires redoutables de ces championnats du Monde de natation, la France a depuis hier su faire face à cette difficulté en devenant également des concurrents de taille. Il est nécessaire de se focaliser sur ces nageurs, qui, pourraient bel et bien ravir les parieurs.

On parie sur la natation ?

Les paris sportifs sur la natation sont bien autorisés par l’ARJEL. Cependant, aucun bookmaker légal ne semble proposer des mises sur ces Championnats du monde. Sur PMU Sport, malgré une rubrique spéciale, aucun pari n’est disponible pour le moment.

Un relais français en grande forme

Alain Bernard, William Meynard, Jérémy Stravius et Fabien Gilot ont obtenu hier la médaille d’argent en 3 min 11 sec 14, derrière les Australiens, qui ont failli perdre leur place de peu (3 min et 11 sec). Il faut également souligner que la France est la seule nation à détenir trois nageurs dans le Top 10 des meilleurs performeurs mondiaux 2011 (Bernard, Meynard et Gilot). L’équipe semble désormais confiante pour les compétitions à venir : « Une fois de plus, il nous a manqué quelques mètres, mais il y a d’autres courses d’ici la fin de la semaine ».

Une Française favorite chez les dames

Hier, la tricolore Camille Mufat a obtenu la médaille de bronze en 4 min 04 sec 06. Ce premier podium semble avoir donné confiance à la jeune nageuse de 21 ans qui a déclaré « J’aurais pu faire mieux, mais ça reste un premier podium mondial. C’est pas mal, ça commence bien ».

Peut-on espérer une meilleure performance de Yannick Agnel ?

Arrivé en 6ème position la veille du finale du 400m, le nageur français semble avoir effacé sa déception puisqu’il s’est qualifié pour les demi-finales du 200m, qui se dérouleront dans la journée. Plus d’excuses, le nageur a toutes ses chances car il a l’habitude de travailler sur cette distance. Ambitieux, il déclarait ainsi « Tout va bien, j’ai bien géré. C’est mieux quand on ne termine pas fracassé, les jambes flagellées. Je ne cèderai pas ma place pour la finale ! ».

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères