La fin du contrat de sponsoring entre Partouche et le LOSC

La fin du contrat de sponsoring entre Partouche et le LOSC

Le 05/10/2013 | Réagissez à cet article 

Même si cela semblait prévu selon les dires des officiels du LOSC, c’est un réel coup dur pour les finances du club. En effet, le club Nordiste ne pourra plus compter sur le soutien financier du groupe Partouche dont les finances sont dans le rouge.

Partenaire du LOSC depuis 1998

Depuis plus de 15 ans, le groupe Partouche est un partenaire privilégié du LOSC. Aussi, depuis plusieurs saisons, le groupe du célèbre casinotier était même devenu le sponsor maillot du club champion de France il y a 3 ans. Seulement voilà, Partouche connait quelques turbulences financières actuellement et ne peut sponsoriser plus longtemps le club des Dogues.

A ce jour, Partouche a une dette de plus de 233 millions d’euros, notamment auprès d’un fonds de pension américain qui met d’ailleurs la pression sur le casinotier. Inévitablement, celui-ci a dû tailler dans le vif pour réaliser des économies drastiques. La collaboration entre Partouche et le LOSC va donc s’arrêter à la fin de la saison actuelle. Le montant de la somme versée chaque année au LOSC est resté secret, certaines rumeurs évoquent un billet annuel de 30 millions d’euros. On se souvient aussi de la rumeur du nom du nouveau stade en faveur du casinotier.

Partouche se reconcentre sur son cœur de métier

La crise aura fait des victimes, dans le monde des particuliers comme dans le monde des entreprises, Partouche en fait donc les frais. Face à une situation économique complexe, les responsables du groupe ont dû mener des arbitrages afin de ne pas sombrer. Dans un tel contexte, rien de plus normal que de se reconcentrer sur son cœur de métier, à savoir les casinos et les jeux d’argent.

De son côté, le LOSC accuse le coup mais avait senti le vent tourner. Il leur reste donc tout le reste de la saison (jusqu’en mai) pour trouver un nouveau sponsor principal. Les Dogues de Lille effectuent un très bon début de saison, ce qui pourra leur permettre de peut-être décroché une place en coupe d’Europe, idéal pour attirer des sponsors de valeur. Pour l’instant, il faudra lutter contre le PSG, l’OM, l’OL et l’ASM.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères