Les plafonds des mises chez les bookmakers

Les plafonds des mises chez les bookmakers

Le 02/06/2010 | Réagissez à cet article 

Il existe des méthodes mathématiques, comme celle de John Kelly qui vous permet de déterminer la mise optimale, ou encore la technique de Kelly Criterion qui vous donne le pourcentage de votre « budget paris » à placer sur un événement. Mais les bookmakers imposent ils un plafond de mise ? Quels sont les méthodes utilisées pour un bon pari ?

Les plafonds sont là pour vous protéger

Sur les multiples sites de paris, il existe des limites de mise qui varient sur les bookmakers. Pour les sommes minimales, de 1 à 5 €, les sommes maximales pouvant, quant à elles, aller jusqu’à 20 000 ou 50 000 € sur un pari. Avant tout, cette limite haute est faite pour vous protéger. Certains députés français demanderaient même de plafonner plus bas, afin d’éviter les risques d’excès et de dépendance au jeu, avec des situations d’internautes qui jouent « pour rembourser leurs grosses pertes » en misant de très lourdes sommes.

La plupart des sites de paris de ligne vous indiquent le plafond de mise maximale à laquelle vous avez droit au moment d’entrer votre mise. Elle est variable, généralement par rapport au pari du moment et sera plus élevée sur les paris les plus joués et à l’approche du coup d’envoi de l’événement.

Encore une fois dans l’optique de vous permettre un jeu responsable, certains sites comme BetClic mettent à votre disposition une tabulation « Dépôt limite mensuel » que vous remplissez vous-même dans votre compte (onglet « Mes informations ») si vous le souhaitez. Cela vous permet d’être automatiquement freiné s’il vous prend l’envie de jouer toujours plus et d’utiliser votre carte bancaire de manière excessive. A tout moment, il vous est possible de revenir sur votre décision. Dans ce cas, si vous augmentez le montant maximum de dépôt par mois, le changement sera effectif au bout d’une semaine.

Des parieurs aux profils différents

Il y a 2 sortes de parieurs. Les parieurs du moment, ce sont ceux qui vont avoir un plafond de mise de 20 à 5 000 € en moyenne et qui parieront sur un évènement qu’ils connaissent et qu’ils suivent. Et les parieurs professionnels, représentant 5% de la clientèle des bookmakers, qui eux vont avoir un budget plus conséquent et qui vivent de leur pari. Ce ne sont pas ceux qui vont nécessairement miser de plus grosses sommes, mais ils sont plus organisés dans leurs mises et le nombre de paris joués chaque jour est souvent plus conséquent. Ils représentent un modèle pour les parieurs « moyens », qui sont 20% à espérer devenir à leur tour, parieur pro, un jour. Encore faut-il bien gérer ses gains et ses pertes en pariant, avec méthode et minutie. Il faut savoir aussi que le parieur qui gagne n’est pas forcément un spécialiste du sport, il applique parfois judicieusement des méthodes simples de calcul.

Soyez vigilant aux faux bookmakers. Il existe une black list des sites sur lesquels il est recommandé de ne pas jouer. Il faut savoir qu’un bon site ne vous laissera pas jouer des sommes importantes et vous recommandera un plafond de mise. Renseignez-vous pour choisir un site de paris sportifs fiable qui est connu.

Pour les « gros » joueurs, n’oubliez pas de vérifier le plafond maximal de votre carte de crédit, même s’il est recommandé de se fixer des limites car vous risquez qu’avoir des problèmes avec votre banquier.

Les éléments essentiels d’un bon joueur sont le temps, la rigueur et un bon capital de départ. Le pari reste un jeu, que l’on gagne ou que l’on perde, c’est le plaisir avant tout.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères