«Nous souhaitons devenir le Facebook des paris»

«Nous souhaitons devenir le Facebook des paris»

 Par Vincent JACQUES, Paridamis, le 28/06/2009 | Réagissez à cet article 

Vincent Jacques est gérant de la société AVY Entertainment, éditrice du site internet Paridamis.com, site communautaire de paris en ligne, sondages et jeux gratuits. Il nous a accordé une interview pour nous faire part du concept et nous donner sa vision de l'évolution juridique des paris sur internet.

Kuzeo : « Bonjour Vincent. Qu’est-ce que Paridamis.com ? »

Vincent Jacques : Paridamis.com est un site de paris en ligne gratuit où les internautes peuvent gagner de nombreux cadeaux : des Ipods, des sacs Louis Vuitton, des voyages…

Le site a pour vocation de devenir le « Facebook » des paris grâce à notre système de réseau social. Vous pouvez ajouter des amis, chatter, envoyer des messages et poster des commentaires. Le site a été lancé en janvier et a déjà fait l’objet de nombreuses améliorations depuis.

« Qu’est-ce que les PEZ+ ? »

Les PEZ représente la monnaie virtuelle du site. Etant donné que notre site est totalement gratuit, il fallait opter pour un moyen d’échange intuitif et facile à utiliser, d’où la création des PEZ.

« D’où vient cette idée ? »

Cette idée nous est venue mi 2007. Nous sommes trois jeunes diplômés d’écoles de commerce, et nous avons eu l’idée d’un site communautaire de paris en ligne en observant deux tendances. D’une part, nous avions vu la montée en puissance de sites communautaires comme Facebook et le potentiel à exploiter derrière.

D’autre part, en tant que parieur, j’aurais aimé pouvoir aller sur un site où je pourrais jouer et parier contre mes amis ou d’autres internautes dont je puisse voir le profil, avec qui je puisse communiquer, chatter... Comme ce site n’existait pas, nous avons eu l’idée de Paridamis.com.

« Voulez-vous construire à terme un réseau social de parieurs ? »

Bien évidemment, la richesse de notre site internet dépend de la communauté de parieurs présents et actifs. Nous cherchons donc à construire un véritable réseau social de parieurs pour améliorer l’expérience de jeu des internautes, ce qui commence déjà à être le cas d’ailleurs.

« En quoi vous différenciez-vous de sites comme BeterZ.com ? »

La particularité de notre site repose sur son aspect communautaire et ludique. En effet, sur Paridamis.com les internautes peuvent créer eux-mêmes leurs paris et peuvent aussi créer des groupes. En outre, nous ne nous limitons pas seulement aux paris sportifs : nos membres peuvent ainsi proposer des paris sur tous les thèmes : sport, politique, actualités, people… Cela illustre bien notre slogan : « Misez sur vos idées ! ». Nous proposons aussi des rubriques complémentaires : sondages (là encore sur proposition des internautes eux-mêmes, sur l’actualité, les stars etc.), et des jeux (Roulette, Jackpot, Bataille navale).

Une autre innovation de Paridamis repose sur le concept du betting exchange. C’est-à-dire que les paris s'achètent et se revendent, un peu comme en bourse. Vous pouvez donc observer l'évolution de la cote de vos paris en fonction des estimations des joueurs eux-mêmes : par exemple sur une élection présidentielle, un championnat sportif…

« Que pensez-vous de la libéralisation du marché des paris en ligne en France ? »

La libéralisation du marché des paris en ligne en France est une grande opportunité pour les bookmakers, les investisseurs, ainsi que pour les parieurs. Elle est aussi un moyen pour l’Etat d’éviter la perte de recettes fiscales importantes : en effet, actuellement 75% des paris en ligne, en France, sont faits sur des sites étrangers. En libéralisant le marché, tous les sites de paris en ligne contribueront théoriquement à l’impôt en France. Pour les parieurs, la concurrence du marché leur permettra d’obtenir des cotes meilleures.

De notre côté, nous réfléchissons bien entendu à une version payante de Paridamis.com… Toutefois, la gratuité de la plate-forme actuelle ne sera pas remise en cause.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères