«Je fais chaque soir ma session de cash game sur PMU.fr»

«Je fais chaque soir ma session de cash game sur PMU.fr»

 Par Jean-Philippe ROHR, PMU Poker, le 18/06/2011 | Réagissez à cet article 

Ancien footballeur professionnel reconverti dans le jeu d’argent (backgammon et maintenant poker), Jean-Philippe Rohr a répondu à nos questions. Quelques jours après son succès au JOA Poker Tour, il nous confie être toujours en train d’apprendre et nous parle de PMU.fr.

KUZEO : « Bonjour Jean-Philippe et félicitations pour le JOA Poker Tour ! Comment s'est passé ce tournoi ? »

Jean-Philippe Rohr : On peut dire que j'ai joué sur mon terrain car je suis de Cannes ! L'organisation a été irréprochable dans le cadre magique au bord de l'eau, du casino JOA la Siesta d'Antibes. Jouer dans de bonnes conditions où l'on se sent posé et à l'aise est toujours un plus.

J'ai toujours navigué autour de la moyenne et la réussite m'a permis de gagner 3 situations clefs à tapis où cependant je couvrais mes adversaires. La bulle a été assez longue et je pense que mon expérience acquise ces derniers temps sur le circuit m'a réellement aidé.

La table finale offrait une belle structure et j'avais un tapis qui me permettait de manœuvrer quelque peu. Néanmoins elle était constituée de joueurs expérimentés avec chacun un style différent comme Sam El Sayed (vainqueur du WPT Amnéville) Adrien Garrigues (finaliste du dernier WPT Venise)  Stéphane Bazin (finaliste au PPT 2006) et Youcef Benzerfa (2ème du BPT Deauville) donc les cartes ont du être quelque peu en ma faveur aussi.

« Les meilleurs joueurs français étaient présents... Quelle performance ! Que ressens-tu depuis dimanche ? »

Effectivement ! D'une part, il y avait les joueurs réguliers de la Côte d'Azur que je pratique parfois en cash game ou les tournois locaux. D'autre part, les joueurs avertis du circuit français que j'ai eu maintes fois l'occasion de jouer. Il est semble clair que connaître son opposition est une clef du succès en tournoi et je m'efforce de glaner le maximum d'informations d'un tournoi sur l'autre dans le but d'affiner mes plans de jeux.

« Globalement, comment se passe cette année ? »

J'ai fait deux résultats dans les Side Events EPT, victoire du 500€ à Monaco et 3ème du 5.000€ à Madrid qui a été très enrichissant face à des jeunes loups d'internet auprès desquels j'apprends énormément. Enfin, une victoire d'un Main Event est une source réelle de satisfaction. Une petite performance dans un EPT ou WPT serait à l'avenir appréciable, d'autant que je suis toujours avide d'apprendre je suis confiant que le fruit de mon application sera profitable.

« Guillaume Darcourt nous disait que le Team PMU Poker est très agréable. Vous vous y sentez bien aussi ? Comment trouvez-vous le site PMU.fr, de plus en plus apprécié des joueurs ? »

Le Team PMU est constitué de réels enthousiastes du poker et bon vivants, tout se passe avec décontraction mais avec un authentique désir de performance. L'atmosphère est d'autant plus sereine que l'on est accompagné par un staff qui nous soutient et est à notre écoute.

En rentrant du travail, je fais chaque soir, dans la mesure du possible, ma petite session de cash game sur PMU.fr en NL100 ou NL200 où la liquidité est fluide. En MTT, il  y a mensuellement 1M€ en dotations garanties, je participe aux plus gros évènements ; notamment le 50€-10.000€ garanti chaque soir le 100.000€ le dimanche soir.

J'espère aussi me qualifier sur la room pour le prochain WPT à Paris qui aura lieu ne septembre.

« Votre carrière de footballeur professionnel vous est-elle utile aujourd'hui pour gérer la pression, être en forme dans les compétitions importantes ? »

Mon expérience de la compétition à haut niveau est indéniablement un atout majeur qui m'a servi dans toutes mes entreprises et encore aujourd'hui dans le poker. Je pratique régulièrement le vélo et la natation comme hygiène corporelle mais ces activités sont aussi une excellente oxygénation cérébrale. L'attention et l'endurance sont une partie non négligeable dans un tournoi, qui peut faire la différence. Autant mettre tous les atouts de son côté !

« Êtes-vous aussi un bon parieur sur PMU.fr, notamment les rencontres de football ? »

Je suis l'actualité et regarde les meilleurs matchs à la télé, parfois je me déplace au stade pour la Champion’s League. Effectivement cela me permet parfois de tirer mon épingle du jeu sur les paris footballistiques sur PMU.fr.

« Au fait, jouez-vous toujours au Backgammon ? Est-ce vos brillants résultats (NDLR : Champion de France 1999 et 2005) qui vous ont poussé vers le poker ? Comment avez-vous débuté ? »

J'ai appris le Backgammon suite à une blessure qui m'a immobilisé quelques temps. Par la suite, j'ai eu l'occasion de faire le circuit international des tournois (très similaire à celui du  poker) comme les destinations de rêve : Monaco, Venise, Estoril, Saint-Martin, Las Vegas... avec cependant des enjeux financiers moindre et un public plus confidentiel.

J'ai été coaché par François Tardieu, alors dans le top 3 mondial, qui m'a permis d'atteindre un niveau plus que respectable. En 2004/2005, de nombreux joueurs de l'élite du Backgammon avaient fait déjà le pas vers le poker. C'est alors, avec encore une fois l'aide de François Tardieu, que je m'y suis mis.

De nombreuses similitudes existent entre les deux jeux et j'ai très vite accroché avec toujours un esprit de compétition et le challenge d'affronter les meilleurs. Ce n'est certainement pas un hasard si plusieurs joueurs issus du Backgammon ont d'ailleurs obtenu un titre EPT ou WPT.

Je joue moins en live mais je continue à pratiquer sur internet quelques matchs d'entraînement.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères