Les différents types de surf rémunéré

Les différents types de surf rémunéré

Le 14/04/2009 | 2 commentaires

Avec un nombre croissant d’utilisateurs, Internet est devenu un nouvel Eldorado pour la publicité. Prenant conscience de cela, des sites proposent aujourd'hui aux internautes de tirer partie de cet élan publicitaire. Même s’il y a des évolutions du surf rémunéré, le principe reste globalement le même.

Gagner de l’argent en surfant sur internet

Sur la toile, de plus en plus de sites proposent aux internautes de gagner de l’argent et des cadeaux sans rien dépenser en retour. C’est un moyen de rentabiliser un peu le temps passé devant son écran.

Les gains sont de l’ordre d’une dizaine d’euros par mois pour un temps de surf moyen, à moins de s’y consacrer à temps plein. Le surf rémunéré présente de nombreux avantages et peut aussi être considéré comme un « jeu ».

Le système des « cashbar »

Pour être « rémunéré » par l’un des sites proposant cette activité, il suffit à l’internaute de s’inscrire en précisant le plus souvent son âge, ses activités, loisirs et centres d’intérêts. Ensuite l’internaute doit télécharger une barre de publicité, généralement surnommé « Cashbar ». Cette dernière va s’afficher sur l’écran de l’internaute (sur la fenêtre de son navigateur) à chaque fois qu’il se connecte à internet. Cette barre consiste en un bandeau de publicité ciblée en fonction des réponses de l’utilisateur lors de l’inscription.

Le site proposant cette activité va ensuite rémunérer l’internaute pour chaque heure passée sur internet avec la « Cashbar » à l'écran. Ce qui est rémunéré c’est le fait d’être soumis aux messages publicitaires (et le cas échéant, d’avoir cliqué sur les bannières des annonceurs). Les taux de rémunération sont eux fixés indépendamment par chaque site.

Les « autosurfs »

Là aussi, l’internaute est payé pour surfer. Mais il s’agit ici de visiter un certain nombre de sites en utilisant la visionneuse proposée par le site. Le nombre de sites à visionner varie selon les offres  (de 20 sites par jour à plus de 100). L’internaute doit rester au minimum 15 à 30 secondes sur chaque site pour valider sa visite.

Pour visionner ces sites, l’internaute reçoit de l’argent. La complexité de ce système de surf rémunéré vient du fait que la rémunération est basée sur un pourcentage du niveau de compte de l’internaute. Ce sont donc les taux de rémunération par jour qui sont à prendre en compte pour comparer les offres.

Par exemple, si un internaute choisit un site qui offre un taux de 1% ainsi que 10 € pour l’inscription (cadeau souvent pratiqué par les sites d’autosurf), il gagnera 1 % x 10 € soit 0,10 € par jour.

L’intérêt du surfeur est alors « d’upgrader » le niveau de son compte sur le site, c'est-à-dire d’y investir de l’argent pour que son surf soit plus rémunérateur. Ainsi, si un internaute choisit d’ajouter 20 € sur son compte, en plus des 10 € offerts à l’inscription, sa rémunération s’élèvera à 0,30 € par jour (toujours pour un taux de 1%). Ces sites peuvent permettre à de nombreux internautes des compléments de revenus !

Vos réactions (2)
Etile, le 20/02/2016

JE VOUDRAIT GAGNES BEAUCOUP D ARGENT MERCI BEAUCOUP


Loubari, le 02/10/2015

cette article m a ete utile je vais essayez et on verra bien...


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères