FDJ lance le Monopoly à gratter

FDJ lance le Monopoly à gratter

Le 13/03/2014 | Réagissez à cet article 

La Française des jeux a lancé cette semaine un nouveau jeu à gratter. Depuis le 10 mars dernier, les amoureux des jeux de grattage peuvent s’adonner aux joies du Monopoly. Comme le dit l’adage : « C’est dans les vieux pots qu’on fait la bonne soupe ».

Le Monopoly a bientôt 80 ans

Le jeu du Monopoly a traversé la vie de plusieurs générations, son succès réside dans sa simplicité et son rapport à des éléments réels (des rues, des gares). A l’approche de ses 80 ans, la Française des Jeux a décidé de lui redonner un coup de jeune en lançant un nouveau jeu de grattage à son effigie. A noter que ce jeu de grattage ne va pas faire partie intégrante de la gamme Illiko, celui-ci est éphémère, il ne sera donc commercialisé que pendant quelques mois. Pour rappel, la FDJ avait déjà lancé une première mouture de ce jeu en 1996, le succès avait déjà été au rendez-vous.

Cette fois-ci, la FDJ voit les choses en grand puisque près de 28 millions de tickets ont été commercialisés depuis lundi dernier. Les 33 000 points de vente de la FDJ ont garni leur présentoir du jeu Monopoly, les premiers retours sont largement positifs. Il est important de souligner qu’une version en ligne est également disponible pour les joueurs préférant opter pour leur ordinateur, leur smartphone ou leur tablette tactile.

Le jeu de grattage Monopoly est au prix de 5 euros

Ce nouveau jeu fait déjà partie des opus les plus onéreux puisque son prix est de 5 euros. Toutefois, il permet de remporter des sommes bien supérieures aux autres titres de la gamme Illiko. En effet le gain maximal est de 100 000 euros, de quoi bien préparer les prochaines vacances estivales. Selon les données officielles fournies par la FDJ, l’espérance de gain est de 1 sur 3,83 tickets, une moyenne plutôt dans la tranche supérieure.

Comme évoqués par la FDJ, les jeux dits sous Licence rencontrent un plébiscite. A titre d’exemple, le jeu des 1 000 Bornes a été vendu à 50 millions de reprises.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères