Le Mille Bornes sur FDJ : comment jouer ?

Le Mille Bornes sur FDJ : comment jouer ?

Le 24/01/2013 | Réagissez à cet article 

Le célèbre jeu 1000 Bornes débarque sur le site internet de la Française des Jeux. La gamme Illiko continue donc de grandir grâce à ce jeu de grattage disponible en ligne et dans les points de vente habituels. Il reprend les mêmes bases que le jeu physique, en plus simple.

La gamme Illiko se densifie avec Le Mille Bornes

La FDJ démarre l’année 2013, après un excellent exercice 2012, en lançant un nouveau jeu de grattage qui ravira les amateurs du genre. Dans cette version simplifiée du 1000 Bornes, le joueur devra gratter 7 cartes et 5 klaxons pour réussir à accomplir ces kilomètres. Le coût de ce nouveau divertissement est de 5 euros.

Dans un premier temps, la FDJ va éditer 1,5 million de tickets, 2 d’entre eux vous permettront de remporter 100 000 euros, 3 d’entre eux 15 000 euros, 6 d’entre eux 1 000 euros, 5 000 d’entre eux 100 euros, 16 000 d’entre eux 50 euros, 50 000 d’entre eux 20 euros, 185 650 d’entre eux 10 euros et 133 500 d’entre eux 5 euros. Selon les chiffres officiels, près de 70% des mises seront redistribuées, ce qui est un taux plutôt élevé, tant mieux pour les joueurs.

Les règles originelles du Mille Bornes

A l’origine, ce jeu a été créé par Edmond Dujardin dans les années 50. De nombreuses générations ont joué à ce jeu de société qui met en scène une voiture. A titre informatif, dans sa version de base (format carte), c’est l’un des jeux les plus vendus de tous les temps.

Au départ, il y a 106 cartes, et, les joueurs doivent faire en sorte d’enchainer les « Bornes », le premier qui en totalise 1000 a gagné la partie. Toutefois, il ne s’agira pas d’un périple sans danger puisque les joueurs peuvent, via certaines cartes spéciales, gêner leurs  adversaires en leur infligeant des pannes, des crevaisons, des limites de vitesse, des Stops ou encore des accidents.

Aussi, d’autres cartes permettent d’aller plus vite, de disposer d’une réserve d’essence ou encore de réparer les dommages causés.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères