Le taux de retour aux joueurs : pourquoi est-il sujet à polémique ?

Le taux de retour aux joueurs : pourquoi est-il sujet à polémique ?

Le 27/07/2011 | 1 commentaire

Sur internet, le marché légal des jeux d’argent connait en France de nombreuses difficultés économiques. L’une des causes qui est citée par les joueurs, amateurs ou professionnels, est notamment le faible taux de retour, qui pénalise tout le monde, contrairement à d’autres pays. Qu’en est-il réellement, plus d’un an après la loi de mai 2010 ?

Qu’est-ce que le taux de retour aux joueurs ?

Le taux de retour aux joueurs (TRJ) représente le taux des mises qui sont redistribuées à ces derniers par les sites de jeux. En fait, c’est un pourcentage qui détermine les chances de gagner et également le prix que prélève la société sur vos mises.

Par exemple, vous jouez à un jeu d’argent dont la mise est de 2 euro et où il peut se jouer 3 fois par minute, soit 180 fois par heure. Si le taux de retour est de 85% (ce qui est le cas en France), cela signifie que chaque fois que vous dépensez 2 euros, la société organisatrice prélève 15% de cette somme (100%-85%), soit 0,30 euros. Donc en une heure, en prenant en compte les 180 parties en moyenne, le jeu fait perdre aux joueurs 0.30 x 180 = 54 euros. Et c’est notamment cela qui fait polémique.

Pourquoi le taux de retour ne peut-il pas atteindre 100% ?

Sur aucun site, dans aucun pays, vous ne verrez un taux de retour au joueur de 100%. En effet, si c’était le cas, le site perdrait de l’argent. Déjà qu’ils sont confrontés à de nombreuses difficultés financières dans certains pays comme la France, il est nécessaire qu’ils encaissent de l’argent. Cependant, quelques sites offrent un taux de retour de 100%, valable durant une « période d’essai ». Cette stratégie marketing vise à attirer de nouveaux joueurs sur leur jeu en réel.

Le TRJ, une des causes de l’instabilité du marché français des jeux d’argent en ligne

Depuis la libéralisation du marché des jeux d’argent en France, il a été convenu par décret que le taux de retour aux joueurs serait de 85%. Le problème évident qui se pose, est que l’hexagone se situe bien en-dessous du taux de redistribution des casinos en ligne (illégaux en France !) aux joueurs à l’étranger, qui est d’une moyenne de 92%.

Aujourd’hui, ce facteur conduit certains joueurs à parier sur les sites « .com », c’est-à-dire des sites illégaux qui offrent plus d’avantages et de promotions que les opérateurs licenciés. De ce fait, cela provoque une baisse de fréquentation des sites légaux et une perte d’argent pour ces derniers.

Contraints aussi par les taxes et prélèvements qui sont imposés dans les différentes catégories de jeu (paris sportifs, poker en ligne, courses hippiques), les opérateurs sont aujourd’hui en grande difficulté. Les plus fragiles sont amenés à fermer petit à petit.


Image : BetClic, site de paris sportifs agréé.

Vos réactions (1)
Manolo, le 22/10/2013

Encore une stupidité absolu de arjel , je ne jouerai plus jamais en ligne, la racine de programmation est aussi truqué dans le sens des 85 % d après l article , a tous les joueurs , ne jouer pas sur des sites fr , vous avez aucune chance de gagner sauf compte chanceux . Vive l évolution


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères