Parier en direct : les stratégies du « Live Betting »

Parier en direct : les stratégies du « Live Betting »

Le 22/01/2010 | Réagissez à cet article 

Le Live Betting ou « Live Bet », permet aux joueurs de parier en direct lors d’un évènement sportif. Vous avez la possibilité d’adapter vos mises selon l’évolution de la situation. Les cotes se renouvellent sans cesse, ce qui fait l’intérêt principal de ce type de pari.

Les caractéristiques du Live Betting

L’avantage

L’avantage du Live Bet est de pouvoir parier à n’importe quel moment de l’évènement sportif, quand la situation vous semble favorable. Vous pouvez voir, lors de match de foot par exemple, les joueurs présents, dans quelle forme ils sont, les stratégies misent en place tout au long de la rencontre. Il n’y a pas de surprise. Quelque soit les rencontre ou les types de sport concernés, les cotes changent toujours selon l’évolution du jeu. En revanche, le parieur garde la cote qu’il avait au moment où il a misé. Elle ne se modifiera pas. D’où l’intérêt de jouer au bon moment ; certains joueurs ont bien compris cela et gagnent de belles sommes chaque mois grâce au pari en direct.

Le pari en live se démocratise

Les bookmakers mettent en évidence dans une fenêtre, souvent sur la page d’accueil, les paris en direct possibles. En cliquant sur un match, il est affiché tous les types de paris réalisables. Deux exemples :

  • Football, OM – Real de Madrid à la 40ème minute : vous pouvez miser sur un but de Marseille avant la mi-temps. Plus le temps passe et plus la cote est élevée en raison de la chance qui diminue pour qu’ils marquent avant la 45ème minute.
  • Tennis, Djokovic – Monfils à 4-1 et service à suivre pour Monfils dans le 1er set : vous pouvez parier sur un break du serbe par jeu blanc.

Certains sites mettent aussi à la disposition des internautes un système particulier mais qui tend à se généraliser : le live streaming. Les évènements sportifs sont retransmis en vidéo et en direct, ce qui donne la possibilité aux internautes de parier tout en suivant ce qui se passe, c’est le cas sur BetClic et Bwin, notamment.

Conseils pour parier en direct

L’important est d’être attentif aux évènements et d’être très réactif car les cotes changent tout le temps, profitez-en pour miser votre argent quand vous sentez qu’une situation peut se produire. Soyez patient pour attendre que la cote soit la plus élevée, mais pas trop tout de même afin de ne pas la voir chuter. Il n’y a que comme cela que l’on peut obtenir de belles sommes d’argent.

Nous vous conseillons de ne pas miser pas sur des cotes très basses (celles inférieures à 1,1) ou bien celles qui sont trop hautes (supérieures à 6). Dans le premier cas, attention car vous n’êtes pas à l’abri d’une surprise et vos espérances de gains sont faibles. Dans le second, sauf si vous avez une grande chance, vous prenez des risques plutôt inconsidérés. Notre « best » est une qui serait comprise entre 1,5 et 2,5.

Enfin, il faut un certain temps avant que les bookmakers ne répercutent ce qui s’est produit dans les cotes. Selon le moyen de suivre l’évènement (en streaming, par la télé ou à la radio), il y a quelques secondes de décalage. Pour les plus rapides d’entre vous, vous pouvez en profiter pour parier sur un évènement surprenant mais qui s’est pourtant déjà produit avant de voir les cotes évoluer. Cependant, certains sites suspendent les paris durant une action particulière : un but, un pénalty, un carton rouge, une blessure, etc...

Les stratégies selon le type de sport

Foot 

Le plus judicieux est de miser à la 20ème à la 65ème minute. Cela vous permet d’avoir une vision plus claire de la suite du match. C’est par ailleurs à ces moments précis que les cotes s’emballent. Si vous attendez trop, elles finiront par chuter.

Une bonne tactique est de parier sur un match nul quand l’équipe est bonne mais n’arrive tout de même pas à s’imposer et à marquer des buts à cause d’une défense très regroupée. Il y a aussi le quitte ou double. Si l’équipe sur laquelle on a choisi de miser a sa cote qui augmente car elle est en train de perdre, vous avez deux possibilités : soit vous « lâchez » l’affaire pour limiter vos pertes, soit vous continuez. Vous pouvez gagner beaucoup ou tout perdre.

Tennis

Le mieux est de parier sur une rencontre indécise où les deux joueurs ont autant de chance de gagner. A vous de révéler votre instinct de gagnant ! Il est par ailleurs possible de miser sur le nombre de jeux ou sur le nombre de sets, que l’on peut deviner dès le 3ème jeu.

Formule 1 

Aidez-vous des séances de qualifications et parier sur les meilleurs temps réalisés par les pilotes. Par ailleurs, les meilleurs partent souvent en dernier pour analyser le temps de leur adversaire et pour avoir une meilleure piste, celle-ci étant gommée par le passage des autres voitures. Ainsi, les meilleures cotes se situent en Q3, dans les 5-10 dernières minutes des qualifications. Les côtes se situent entre 4 et 8.

Boxe

Comme il est difficile de prévoir l’issue du combat avant même qu’il ait commencé, il est important de bien observer les boxeurs et d’évaluer leur état de forme physique. En revanche, à partir du second round, après la pause on peut déjà deviner qui des deux boxeurs pourrait prendre l’avantage.

Les techniques principales du pari en direct

Le Ca$h-In, avec Unibet

Avec cette fonctionnalité, le joueur ne prend pas trop de risque puisqu’il a la possibilité de récupérer une partie de sa mise et même de gagner des gains en plus de celle-ci s’il pense que le pari est perdu d’avance.

« Pari mal parti »

Cela signifie que le joueur reste sur son pari même si l’équipe sur laquelle il a parié perd l’avantage. Ainsi, s’il suit sa première intuition et que son équipe parvient à gagner, il gagnera beaucoup d’argent étant donné le fait que la cote aura entre temps fortement augmentée. Par exemple, on pense que Bordeaux, qui a une cote de 1,5, va prendre l’ascendant sur Le Mans. Seulement, Le Mans marque 2 buts. La côte de Bordeaux passe à 5. C’est à ce moment là qu’il faut miser, à condition d’être convaincu que les girondins soient capables de rattraper leur retard.

« Sauver l’honneur »

C’est quand on espère qu’une équipe qui se fait largement dominée, par exemple 3-0, se donnera un coup de fouet et essaiera de rattraper son retard durant les 20 minutes qui restent à jouer. La cote est donc élevée, supérieure à 3 par exemple. C’est donc à ce moment là qu’il faut parier.

Un cas à part : le Live Betting en p2p

Dans ce cas précis, les joueurs jouent entre eux. Ils offrent des cotes selon les différentes situations de l’évènement sportif. Ils agissent à la manière des bookmakers. Ce système est utile quand on veut avoir une cote plus élevée que celle proposée par un bookmaker ou un autre joueur. Pour cela, il faut faire une réservation, cela signifie que le joueur A va, par exemple, placer sa cote à 3,20, soit 0,10 de plus que la précédente à 3,10. Si un autre joueur B veut lui aussi augmenter celle de départ, la cote du joueur A est activée et les paris seront automatiquement placés sous la sienne. En revanche, si personne ne souhaite élever la cote de 3,10, le joueur A récupère l’argent qu’il a placé sans augmenter ses gains.

Un match oppose St Etienne à Bordeaux. Je suis intimement convaincu que Bordeaux va remporter le match, pourtant j’affirme le contraire. Si des joueurs misent sur St Etienne et que l’équipe perd, en tant que « bookmaker », je récupère leurs mises sans avoir à payer les frais de commission. En revanche, si St Etienne parvient à remporter la victoire, je devrais payer les personnes qui auront misé sur cette équipe. Ainsi, si la cote de St Etienne était de 4,5 et que les joueurs ont misé 10 €, je leur devrais 45 €. Sans compter les frais de commission, d’environ de 5% qui reviennent au bookmaker.


Photo RMC.fr - Jean-Michel Larqué, commentateur de football sur TF1.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères