Quelles difficultés pour parier sur le ski ?

Quelles difficultés pour parier sur le ski ?

Le 30/01/2015 | Réagissez à cet article 

Les paris sportifs ont le vent en poupe depuis quelques trimestres en France. Même si le football, le basket et le tennis sont les sports les plus plébiscités par les parieurs sportifs, d’autres sports plus confidentiels comme le ski peuvent rapporter quelques euros.

Ski de fond et ski alpin

Les amateurs de ski, ou en tout cas, les parieurs qui estiment qu’une petite pépite se cache dans ce sport, ont le choix entre le ski de fond et le ski alpin (certains appellent cela le ski de descente).

Bien entendu, cela est totalement légal, mais toutes les plateformes de paris en ligne ne permettent pas de parier sur le ski. Par exemple, Bwin propose des paris, mais pas BetClic (en tout cas au moment de la préparation de cet article).

Par définition, la principale saison est bien entendu l’hiver (en Europe). Toutes les plus grandes compétitions en la matière ou presque ont lieu en Europe. Vous aurez le choix entre le Super G, la Descente ou encore les différentes épreuves de ski de fond (relai, skiathtlon,…).

Comment préparer ses paris sportifs lorsqu’il s’agit de ski ?

Concernant les paris réalisés sur des épreuves de ski, la grande difficulté est d’obtenir l’information sur les skieurs. Alors que pour d’autres sports plus populaires (tennis, football, rugby,…), les sources sont nombreuses, cela n’est clairement pas le cas du ski. La couverture médiatique est assez pauvre et il  n’y a guère que les résumés des résumés qui sont diffusés sur des chaînes secondaires.

Toutefois, les surprises en matière de ski sont assez (comme en rugby ou en tennis). Les cotes sont souvent propres et justes, ce qui peut donner un indicateur précis aux parieurs sportifs. Cela étant, le facteur humain et le facteur météorologique sont rois. Le skieur est-il au top ? Qu’en est-il de ses aptitudes si les conditions sont mauvaises ou s’il ouvre clôture le tour (les pistes sont alors pleines de trous, ce qui réduit les performances) ?

En somme, le parieur a la main pour prendre des risques…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères