Grève des joueurs sur PokerStars.fr

Le 10/07/2010 | Réagissez à cet article 

Un rake trop élevé

Le site PokerStars a été victime d'un coup de gueule des joueurs de poker français le dimanche 4 juillet, entre 18h et 21h, qui protestent contre le rake trop élevé ayant été opéré jusqu'ici.

Depuis l'ouverture du marché, les joueurs qui jouaient déjà avant la légalisation ont pu constater l'effet des 2% de taxes rajoutées par l'Etat ainsi que la disparition de la règle du «  no flop no drop » qui garantissait aux joueurs de ne pas payer de prélèvement au cas où le flop n'était pas dévoilé pendant un coup.

Un nouveau concept de grève

C'est donc pour manifester leur mécontentement vis à vis de la situation qu'un grand nombre de joueurs ont participé à une nouvelle forme de grève sur le net, à savoir le sitting-out. Pendant 3 heures, les joueurs se sont assis aux tables en refusant de jouer, bloquant ainsi le réseau et rendant le trafic impossible sur la quasi-totalité des tables du site de poker leader mondial.

Des retours satisfaisants

Cette mobilisation, qui a pris forme sur les différents forums de poker en ligne français, et notamment le « Club Poker », a permis au représentant des joueurs de discuter avec le PDG de Poker Stars, Isai Scheinberg en personne. Si les premiers dialogues ne furent pas très concluants, ceux ayant suivis les « sit out » de la semaine suivante permirent d'améliorer considérablement la situation pour les joueurs. Depuis, PokerStars a supprimé de son site le rake préflop et a revu les taux de prélèvement de manière significative, prenant à sa charge plus de la moitié de l'augmentation du rake comparé à l'ancienne situation.

C'est donc naturellement que les sitting out ont cessé sur la salle en ligne, qui se place maintenant comme l’une des plus avantageuses en termes de rake pour les joueurs, qui, s'ils veulent encore améliorer leur situation, devront sûrement attendre 18 mois. Cette échéance marquera la révision de la loi prévue par l'ARJEL.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères