PRO Dream PMU : Romain Paon l'emporte

PRO Dream PMU : Romain Paon l'emporte

Le 10/04/2015 | Réagissez à cet article 

Romain Paon a créé la surprise en remportant le PRO Dream PMU. Il s’est notamment retrouvé en finale face à Adrien Allain qui était l’un des favoris de la compétition. Il vient désormais d’intégrer la Team PMU Poker.

Quatre critères de sélection

Pour pouvoir participer au PRO Dream PMU, et ainsi espérer rejoindre la Team PMU Poker, il fallait préalablement passer par des qualifications live. Ensuite, plusieurs défis étaient proposés aux joueurs qualifiés, dont un freeroll dans lequel Romain Paon a obtenu d’excellentes performances. Cela a permis de retenir 6 joueurs en final : Adrien Allain, Anthony Cierco, Glen Gendrot, Romain Paon, François Tosques et Arnaud Trouer.

Parmi tous ces joueurs professionnels, Romain Paon n’était donc pas le favori. Cependant, si une partie de poker a été organisée entre ces joueurs aux côtés des membres du Team PMU Poker, le gagnant du PRO Dream PMU était avant sélectionné sur d’autres critères.

Plus précisément, 4 critères avaient été mis en place : la motivation, le palmarès et la légitimité technique, un entretien oral et écrit, et la présence sur les réseaux sociaux. La décision finale s’est surement faite à la suite de l’entretien de 45 minutes face au jury, après la partie de poker.

Un « livetard »

C’est Romain Paon qui se qualifie lui-même de « livetard », c'est-à-dire comme un joueur de poker live qui y joue depuis très longtemps jusqu’à en devenir une caricature. D’autres le voient plus comme un intermittent du poker. Dans tous les cas, Romain Paon, une personne plutôt discrète, ne possédait pas le meilleur palmarès des finalistes, puisqu’il a seulement obtenu une seconde place lors du BPT Deauville en 2012.

C’est pourtant lui qui sera désormais sponsorisé par la Team PMU Poker et qui a obtenu un contrat de 50 000 € lui permettant d’accéder à un programme plutôt chargé, avec entre autres la Finale EPT à Monaco en avril, le Main Event WSOP en juillet ou l’EPT Prague en décembre.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères