Everest Poker : grève des joueurs ce dimanche 17 avril

Everest Poker : grève des joueurs ce dimanche 17 avril

Le 14/04/2011 | Réagissez à cet article 

Ça chauffe dans les salles d'Everest Poker. Les joueurs lancent un « sit-out » (grève) des salles de l'opérateur dimanche 17 avril entre 20h et 22h. Absence d'un club VIP, niveau des rakes catastrophique, communication au lance-pierre, les revendications ne manquent pas, et les frondeurs semblent déterminés. Petites infos.

Beaucoup de choses à revoir

Les joueurs fidèles à l'opérateur n'hésitent pas à se lâcher. Sur les forums comme « Club Poker », de nombreuses failles sont montrées du doigt :

A commencer par cette promesse non tenue d'un club VIP depuis juillet 2010. Selon les principaux contributeurs du site, tout est programmé pour attirer les joueurs récréatifs, laissant ainsi de côté les vrais mordus des tapis, qui ont tendance à gagner plus régulièrement.

Autre problème récurent, qui avait obligé les joueurs de PokerStars à programmer une grève, le rake de la salle de poker. Chez Everest, ce prélèvement est le plus élevé de tous les opérateurs du pays. Les contributeurs veulent donc plus de souplesse.

Un rake qui va de pair avec l'attribution « scandaleuse » et « incohérente » des points fidélités. Selon des joueurs de l'opérateur, ces Points Summits ne sont pas toujours versés alors qu'Everest récupère systématiquement le rake. Un coup à ne plus avoir de fidèles du tout.

La fidélisation bat sérieusement de l'aile. Les contributeurs persistent en hurlant leur mécontentement à propos des bonus. « 1) personne ne sait exactement combien il faut jouer de mains ou payer de rake pour obtenir un bonus de 25, 50, 100 ou 500€ et 2) les bonus sont limités à un maximum de 500€ alors que certains joueurs payent jusqu'à 20000€ de rake par mois ». Ras le bol général.

Everest Poker propose des solutions : trop tard ?

Selon les contributeurs, plus de 515  des sièges sur un total de 2,000 seront occupés lors de ce « sit-out » dimanche par des joueurs inactifs. Le but d'une telle opération étant de se placer sur une table de cash-games sans jouer aucune main. Une perte qui avait poussé Isai Scheinberg, le big boss de PokerStar, à dialoguer directement avec ses joueurs l'été dernier.

Devant la gronde prévue, l'équipe d'Everest se devait de proposer des remèdes, pas vraiment miracles.

  • Lancement d'un club VIP dès le 1er juin prochain. Un coefficient multiplicateur est associé à chaque statuts (bronze, silver, gold et platinum) et déterminera le nombre de points Summits.
  • Programmation d'un Challenge Points Summits en attendant le club VIP. L'objectif se veut simple: augmentation des bonus pour les joueurs réguliers.
  • Mise en place d'une Late Registration, testée cette semaine et ouverte dès la semaine prochaine.
Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères