L’activité de PMU hors-ligne favoriserait son attractivité en ligne

L’activité de PMU hors-ligne favoriserait son attractivité en ligne

Le 02/11/2013 | Réagissez à cet article 

La décision n’a pas dû être facile à prendre, mais le PMU devra se résoudre à bien dissocier son activité en ligne de son activité en dur. Le célèbre organisme dispose exactement de 24 mois pour réaliser cette opération.

Suite à une plainte de BetClic

Tout a démarré au premier trimestre 2012 lorsque le groupe BetClic Everest a demandé une procédure de mise en conformité auprès de l’Autorité de la concurrence. En effet, Betclic estime que le monopole du PMU lié à son activité hors-ligne favorisait son activité en ligne. Les mises étaient alors mutualisées entre les 2 réseaux, ce qui renforçait l’attractivité de l’opérateur historique au détriment des autres acteurs du marché, dont BetClic pour lesquels il ne restait que les miettes.

A titre de comparaison, concernant les paris hippiques en ligne, le PMU centralise près de 87% des mises totales. Les 7 autres opérateurs doivent se « contenter » de 13%, soit une misère sur ce segment pourtant très stable. Egalement, il faut savoir que le total des mises hors-ligne est de 8,4 milliards d’euros pour « seulement » 970 millions d’euros en ligne.

Cette mutualisation des mises permet alors au PMU d’exploser les masses d’enjeux. Ce qui équivaut à des gains plus alléchants et des cotes plus généreuses, en somme, ce que les parieurs hippiques recherchent en priorité.

Un monopole impossible sur un marché dit « ouvert »

Depuis la libéralisation du marché des jeux d’argent en ligne en 2010, l’objectif est de permettre à tous les acteurs de proposer des paris alléchants. Seulement, le PMU est en situation de monopole grâce à son histoire. Pour plus de fair play, le PMU va donc devoir dissocier les 2 activités, à ce titre, les paris en dur deviendront naturellement plus attractifs (cotes, gains).

Enfin, pour plus de transparence, les autres acteurs du marché doivent émettre leurs suggestions pour que cette séparation soit réellement efficace. A partir de là, un cahier des charges sera mis en place pour délimiter les actions à mener par le PMU.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères