Lyon-Rubin Kazan ce soir : un barrage décisif

Lyon-Rubin Kazan ce soir : un barrage décisif

Le 16/08/2011 | Réagissez à cet article 

L’Olympique Lyonnais attend de pied ferme une surprenante équipe russe ce soir en barrage aller (20h45 au stage Gerland) du tour préliminaire de la Ligue des Champions. Les Lyonnais vont-ils confirmer leurs bon résultats de Ligue 1 pour se qualifier en Ligue des Champions chère a leur cœur ? A vous de parier avec PMU.fr.

Un Lyon affuté

Les Gones, qui ont obtenu les 3 points à Nice d’une belle manière en première journée et arraché le nul chez eux contre le promu Ajaccio devront s’attaquer au Rubin Kazan ce soir dans le but d’augmenter leurs chances de qualification pour la C1.

Lyon n’a pas été très actif sur le marché des transferts cet été préférant parier sur une équipe constituée qui se connait et sait jouer ensemble. La preuve en est de leurs deux premiers matchs de L1. Les Lyonnais devront cependant faire preuve d’un réalisme accru pour espérer battre le Rubin Kazan car ce n’est pas moins de 6 montants qui ont été frappés a Gerland lors du match contre Ajaccio : manque de chance ? On peut leur attribuer cela au vu du beau jeu développé pendant la partie. Lisandro Lopez, buteur par 2 fois, est en forme et semble prêt à relever le défi.

Cris sera indisponible en raison d’une blessure à la jambe, il sera remplacé par le jeune Koné, rare recrue de Lyon cette année.

Le « rubis » se doit d’étinceler

Très peu connu du grand public, le club de première division russe n’en est pas à son premier coup d’éclat. On se souvient, bien sûr, de l’exploit du club russe sur la pelouse du Camp Nou (2-1) et de son exceptionnel qualité sur son terrain (par deux fois elle a tenu en échec l’armada catalane dans son enceinte). Tributaire d’une défense de fer avec seulement 4 défaites sur 20 rencontres cette saison, les Russes sont à prendre avec sérieux même si leur point faible pourrait être offensif.

Un pronostic ?

Les Lyonnais devront faire preuve de plus d’efficacité face au but du gardien lituanien Giedrius Arlauskis que devant celui de l’international mexicain à Gerland. Ils devront aussi maintenir une belle qualité défensive pour ne pas encaisser de buts, synonyme d’un match retour ardu en Volga, contre une équipe au potentiel offensif qui reste à démontrer mais qui ne rougit d’aucun complexe quand elle joue à l’extérieur.

La solidité et la cohésion seront les maitres mots de ce match et l’Olympique Lyonnais devra sans aucun doute déjouer un bloc défensif russe solide par du mouvement et de la disponibilité. Tout reste à faire mais les Lyonnais seront favoris devant leur public et sur le papier elle reste largement capable de s’offrir la victoire. Il ne reste plus qu’à cette belle équipe de Lyon de dominer ce méconnu mais efficace Rubin Kazan.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères