Sporever : des chiffres difficiles à cause de Paris365 ?

Sporever : des chiffres difficiles à cause de Paris365 ?

Le 17/04/2012 | Réagissez à cet article 

Les derniers chiffres de la société Sporever ne sont pas très bons. En effet, le groupe affiche une perte nette de 258 000 euros en partie à cause de son site Paris365 dont l’activité a récemment cessé. Les règles fiscales trop rigides régissant le marché français des paris en ligne sont pointées du doigt.

Qui est Sporever ?

Le groupe Sporever est un groupe de production proposant des contenus sur internet comme à la télévision. Il a été créé par Patrick Chêne en l’an 2000, ce dernier est connu pour son rôle de journaliste qu’il a longtemps eu sur France Télévisions, notamment pendant le Tour de France ou encore car il a été le présentateur de l’émission « Stade 2 ».

Sur internet, le groupe Sporever possède plusieurs sites comme « Foot 365 », « Sport 365 » ou encore « Mercato 365 ». En 2010, le groupe propose la possibilité de réaliser des paris sportifs avec Paris365.

Pari perdant pour Sporever

Toutefois, suite aux derniers résultats présentés récemment, le groupe Sporever a vraisemblablement raté son propre pari concernant les paris en ligne. En effet, le déficit affiché pour cette activité est de 258 000 euros. Evidemment, les attentes des dirigeants étaient inverses selon les propres mots du patron du groupe. Les attentes espérées n’ont pas pu être réalisées à cause, selon le groupe, des règles fiscales actuelles concernant les paris en ligne.

Cette fiscalité a déjà obligé de nombreuses plateformes de paris en ligne mais aussi des sites de poker en ligne à mettre la clé sous le paillasson. La taxation sur les montants misés est selon tous les acteurs, cruellement injuste alors que les autres pays sont taxés sur les bénéfices de ces mêmes mises.

La fin de la plateforme Paris365

Suite à ces résultats, aucune autre possibilité n’a été donnée aux dirigeants de Sporever. Ces derniers ont donc fermé le site internet Paris365. A ce jour, l’action est à 6,75 euros et elle a légèrement baissé suite à ces diverses annonces relatives à 2011.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères