Grand Prix de Russie : Vettel n’a plus le droit à l’erreur

Grand Prix de Russie : Vettel n’a plus le droit à l’erreur

Le 28/09/2018 | Réagissez à cet article 

S’il ne remporte pas le titre à l’issue de la saison, Vettel aura de nombreux regrets. En effet, plusieurs fois il avait les armes pour remporter la course, mais il a échoué. Certes, Hamilton n’y est pas pour rien, mais Vettel avait tout de même les moyens de faire mieux lors des récents grands prix. Une nouvelle contreperformance, et Vettel pourrait dire adieu au titre.

Vettel a laissé passer sa chance ?

Que ce soit à Hockenheim, à Monza ou même lors du grand prix de Hongrie, Vettel et Ferrari avaient de quoi obtenir un meilleur résultat. Cependant, à chaque fois, une erreur de pilotage ou une erreur stratégique est venue entacher la course.

Finalement, Vettel se retrouve désormais avec 40 points de retard sur Hamilton et Ferrari accuse 37 points de retard sur Mercedes. Pourtant, la Ferrari semble plus performante que la Mercedes depuis plusieurs grands prix, mais l’écurie n’a pas su profiter de cet avantage.

Il reste encore 6 courses, donc rien n’est encore joué, mais connaissant Hamilton, il va désormais être très difficile à rattraper. En effet, le Britannique a l’avantage psychologique par rapport à l’Allemand, il pilote mieux sur l’ensemble de la saison, il est plus solide mentalement, et il sait désormais que son matelas de 40 points est suffisant s’il ne commet pas d’erreurs. À l’inverse, Vettel n’a plus d’autres choix que de tout tenter.

Un circuit qui sied aux Mercedes

Le grand prix de Russie n’a jamais échappé à Mercedes ou plus précisément à Mercedes Benz. En effet, le grand prix de Russie a déjà eu lieu en 2013 et en 2014 à Saint-Pétersbourg, et à chaque fois une Benz l’a remporté.

Par la suite, le grand prix de Russie a totalement disparu. Ce n’est qu’en 2014 qu’il est revenu et depuis, une Mercedes s’est toujours imposée : Hamilton en 2014 et 2015, Rosberg en 2016, et Bottas l’année dernière.

Rien d’étonnant à ce que Hamilton parte favori (1,95) devant Vettel (2,15).

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères