Pour Netbet, les profits des opérateurs de jeux redoubleront en 2013

Pour Netbet, les profits des opérateurs de jeux redoubleront en 2013

Le 14/01/2013 | Réagissez à cet article 

Nombreuses sociétés de jeux en ligne ont renoncé à travailler en France, où ne sont restées actives que 22 sociétés, alors qu'en 2010 on comptait 35 opérateurs. Cependant NetBet.fr, l'un des pionniers dans le secteur des jeux en ligne en France, croit fortement au futur des jeux en ligne.

De 35 à 22 opérateurs en France

Le secteur des jeux en ligne, un des secteurs piliers de l'économie française liée au web, ralentit. En 2012 les jeux en ligne ont enregistré un fléchissement : -7 % par rapport à l'année précédente. Pour cette raison, de nombreuses sociétés ont renoncé à travailler en France, où, actuellement, ne sont restée actives que 22 sociétés, alors qu'en 2010 - année d'ouverture à la concurrence du marché des jeux et des paris en ligne - l'on comptait 35 opérateurs de jeux en ligne.

Le marché français se morcelle et d'autres opérateurs ont quitté le marché, parmi lesquels Ad Astra, Sofun et 888. La raison pour laquelle les entreprises ont décidé d'abandonner la France est la taxation élevée. Cependant, des opérateurs comme NetBet, l'un des pionniers dans le secteur des jeux en ligne en France, croient fortement au futur et, à l'encontre de la tendance, ils prévoient de réaliser des investissements ultérieurs, créant de nouveaux emplois et une plus grande activité économique pour le pays.

Selon les prévisions de NetBet, bien que le secteur des jeux en ligne ait perdu 7 %, les profits redoubleront pour les opérateurs en 2013, d'une part parce que les opérateurs sont moins nombreux (restent actives 62 % des sociétés de jeux en ligne) et, d'autre part parce qu'on investira principalement dans des secteurs comme celui des paris sportifs qui, en 2012, a démontré une croissance de 15 % par rapport à l'année précédente.

12 milliards relatifs au jeu ?

Selon un étude de NetBet.fr et de LivePartners, société qui promeut et gère certaines des plus grandes marques mondiales dans le secteur du jeu en ligne, le secteur se place malgré tout à la 3ème place avec un chiffre d'affaire de 10 milliards d'euros.

Selon les analyses de NetBet l'économie liée à internet atteindra le seuil des 56 milliards d'euros en 2013, parmi lesquels 12 milliards seront relatifs au secteur même du jeu en ligne. « Les Français parieront plus en 2013, surtout en ligne. Il s'agit d'un système de jeu qui comporte de petites dépenses et qui restitue en gain la majeure partie des mises. Internet est en train de devenir un instrument toujours plus important pour le secteur du jeu et, justement grâce au web, nous réussissons à être toujours plus compétitifs et à proposer un éventail d'offres toujours plus diversifiées » commentent la direction du site de paris sportifs en ligne.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères