Grand prix du Mexique : Hamilton devrait fêter son titre, mais rien n’est encore joué pour le titre constructeur

Grand prix du Mexique : Hamilton devrait fêter son titre, mais rien n’est encore joué pour le titre constructeur

Le 26/10/2018 | Réagissez à cet article 

Le suspense durera au moins un grand prix de plus. En effet, Hamilton avait de grandes chances de remporter son 5e titre de Formule 1 le week-end dernier à Austin, mais finalement, en remportant son premier grand prix depuis 2013, Raïkkönen a repoussé ce nouveau titre au moins jusqu’au prochain grand prix du Mexique. Par contre, Ferrari peut encore espérer remporter le titre constructeur.

Il manque 6 points maximum à Hamilton

Suite au grand prix des États-Unis, Lewis Hamilton a encore accru son avance sur Sebastian Vettel, même si cela n’a pas suffi à remporter le titre. Pourtant, rappelons qu’il suffisait que le Britannique termine avec 9 points de plus que son concurrent allemand pour remporter ce 5e titre. Cependant, Hamilton a terminé 3e juste devant Vettel, ce qui lui a permis d’accroitre son avance de seulement 3 points.

En effet, Räikkönen qu’on ne pensait plus capable de remporter un grand prix est venu jouer les trouble-fêtes. C’est également le cas du jeune Verstappen qui a terminé deuxième de ce grand prix et qui a définitivement prix une nouvelle dimension cette saison.

Désormais, pour remporter le titre, Hamilton qui possède 70 points d’avance sur Vettel, n’a plus qu’à marquer 6 points maximum. Autrement dit, si Vettel remporte le grand prix du Mexique, il suffit à Hamilton de terminer dans les sept premiers pour devenir champion du monde.

Le titre constructeur encore jouable pour Ferrari ?

Même si l’écart de points est important (66 points en faveur de Mercedes), Ferrari a encore une petite chance de ravir le titre constructeur. Il faut qu’en moyenne, Ferrari marque 22,33 points de plus que Mercedes lors de chacun des 3 grands prix restants. Quand on sait que Ferrari n’a pas une seule fois réussi à obtenir un tel écart durant les 18 précédents grands prix, on se dit que le titre ne devrait pas échapper à Mercedes, même s’il reste une infime chance pour l’écurie italienne.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères