Suède-Italie : quel scénario pour ce match-clé ?

Suède-Italie : quel scénario pour ce match-clé ?

Le 09/11/2017 | Réagissez à cet article 

Les qualifications pour la Coupe du monde 2018 dans la zone Europe étaient composées de neuf groupes de 6 équipes chacun. Les premiers de chaque groupe se sont qualifiés d’office pour la Coupe du monde. 

Les huit meilleurs deuxièmes, c’est-à-dire tous les deuxièmes à l’exception du moins bon (Slovaquie), passent par un tour supplémentaire à l’issue duquel il ne restera que 4 équipes qui participeront au mondial. Lors de ces barrages, le tirage au sort a désigné que l’Italie et la Suède s’affrontaient. Chaque duel se joue en deux matchs (domicile et extérieur). 

Avantage pour l’Italie

Pour ces barrages, l’Italie est l’une des quatre têtes de série, c’est-à-dire qu’elle ne pouvait pas affronter une autre tête de série : Suisse, Danemark et Croatie. 

Rappelons que les Italiens ont terminé deuxièmes du groupe G derrière l’Espagne. En dix matchs, ils ont accumulé 23 points avec sept victoires, deux nuls et une défaite, soit le même total que la France qui a terminé première de son groupe, devant la Suède. 

L’Italie reste une grande nation du foot dont il est toujours difficile d’évaluer le niveau. Très souvent, lors des grandes compétitions elle est capable de relever son niveau. Actuellement, l’équipe d’Italie peut compter sur une défense toujours aussi solide malgré sa moyenne d’âge élevée, et qui repose sur des joueurs très expérimentés : Buffon, Chiellini, Barzagli… Au milieu et en attaque l’Italie possède des joueurs de qualité, mais il lui manque un ou deux joueurs capables de véritablement faire la différence et faisant partie des meilleurs à l’international. Néanmoins au niveau du talent, l’Italie part avec un net avantage. 

Une équipe de Suède combative

Privée de Zlatan Ibrahimovic désormais à la retraite, la Suède n’a plus de joueur d’un tel niveau et la plupart sont relativement méconnus. Mais elle a montré durant les qualifications qu’elle était capable de tenir tête et qu’elle n’abandonnait jamais le combat. 

Face à la solide défense italienne, les choses risquent d’être compliquées et hormis sur une contre-attaque on voit difficilement comment la Suède pourrait sortir vainqueur sur deux matchs. Elle part d’ailleurs avec une cote de 3,25 contre 2,25 pour l’Italie pour ce match aller qui se jouera en Suède. 

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères