888 Holdings rachète Bwin Party

888 Holdings rachète Bwin Party

Le 20/07/2015 | Réagissez à cet article 

Dans la dernière ligne droite afin de racheter Bwin Party, c’est finalement 888 Holdings qui a décroché la timbale contre 1,4 milliard de dollars, soit 1,2 milliard d’euros. 888 Holdings a coiffé sur le poteau Amaya (qui possède PokerStars).

Un rachat très stratégique pour 888 Holdings

On ne peut pas écrire que les négociations sont allées rapidement et ont été un long fleuve tranquille. En effet, celles-ci ont duré de nombreux mois et les rebondissements ont été légion. En tout cas, c’est un fait, 888 Holdings est le nouveau propriétaire de Bwin Party grâce à un énorme chèque de 1,4 milliard de dollars.

Ce rachat était sur toutes les bouches depuis plusieurs semaines, mais une telle opération financière n’est pas une mince affaire. En effet, ce rachat change tout ou presque au niveau du paysage mondial du poker en ligne. Depuis toujours (ou presque), PokerStars régnait en maître sur ce colossal marché particulièrement juteux. Mais voilà, depuis le rachat de Bwin Party par 888 Holdings, la concurrence est réelle pour PokerStars.

Une tête d’avance aux Etats-Unis ?

Cet accord entre 888 Holdings et Bwin Party est central car cette nouvelle entité va pouvoir régner à son tour au Etats-Unis. Stratégiquement, 888 Holdings va donc à présent contrôler tout le marché du poker en ligne dans le Delaware et le Nevada. Il en est de même, mais dans une moindre mesure, dans l’Etat du New Jersey où tous les sites de poker en ligne sont installés.

Ce nouvel ordre mondial est un réel plus pour les joueurs qui vont pouvoir profiter de cette concurrence de haut niveau. A présent, 888 Holdings et PokerStars vont devoir innover pour exister et se piquer mutuellement des parts de marché. Il ne reste plus qu’à 888 Holdings de trouver les bonnes clés pour s’améliorer sur le jeu 100% en ligne, car à ce jour cette entité pèse moins de 4 000 joueurs simultanés les soirs de semaine contre 15 000 chez PokerStars.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères