D’après Bwin, la France aurait dû battre l’Angleterre (Euro 2012) !

D’après Bwin, la France aurait dû battre l’Angleterre (Euro 2012) !

Le 15/06/2012 | Réagissez à cet article 

Le match nul de la France contre l'Angleterre a été un bon début pour le tournoi de l'Euro 2012, mais l'équipe nous a-t-elle vraiment offert un bon rapport qualité/prix ? Une analyse de Bwin, avec son bwin Player Value Index (BPVI - Indice de valeur des joueurs bwin), publiée pour la première fois le 7 juin 2012, suggère que les équipes française et anglaise, toutes deux payées des sommes colossales, se montrent sous-performantes, mais que la France devrait triompher sur sa rivale de toujours.

L’Angleterre en bas de l’indice BPVI

Après le match nul contre l'Angleterre lundi, le tableau du Groupe D reflète toujours une sous-performance des deux équipes par rapport à l'Ukraine, moins payée. De nombreux fans de l'Angleterre ont eu la sensation que leur équipe ne possédait pas la « perspicacité » visible dans l'équipe française et le marché a évalué les équipes en conséquence. L'Angleterre reste ainsi fermement tout en bas de l'indice BPVI avec la Suède et l'Irlande.

L'analyse de Bwin examine les salaires collectifs des équipes et leurs performances sur le marché des paris. L'équipe française, cotée à 7/1, touche le deuxième salaire collectif le plus élevé - l'équipe d'Angleterre remportant une somme 11 % plus élevée encore. Cependant, lundi, l'équipe française a démontré que la supériorité du salaire de l'Angleterre n'était tout simplement pas justifiée. L'équipe française, plus flexible, se place à la 7ème position sur le BPVI, et le marché la considère comme la gagnante du tournoi la plus probable au sein du Groupe D, et la plus susceptible de justifier sa masse salariale.

Warren Lush, commentateur de l'Euro 2012 chez bwin, a déclaré : « Si l'on se base sur les salaires, la France devrait facilement venir à bout de sa prochaine rivale, l'Ukraine. Si la France veut réellement espérer progresser dans la compétition, il lui faudra la battre, ainsi que la Suède. Sinon, sa direction se verra pointée du doigt et accusée d'être à la tête de la deuxième équipe la mieux payée de la compétition sans pour autant se montrer digne de son salaire. »

Le « bwin Player Value Index » en quelques mots

Le « bwin Player Value Index » indique quelles équipes offrent le meilleur rapport qualité/prix selon les consommateurs. Cette recherche a été compilée en examinant les salaires de chaque joueur pour chaque équipe de l'EURO 2012, puis en calculant l'indice en classant les salaires et en les comparant aux cotes de chaque équipe.

Le Danemark se trouve actuellement en tête du BVPI, reflétant une équipe réalisant d'excellentes performances malgré des ressources limitées, tandis que le marché considère actuellement les joueurs d'Angleterre, de Suède et d'Irlande comme « surpayés ».

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères