Bwin-Party va-t-il devenir Bwynn ?

Bwin-Party va-t-il devenir Bwynn ?

Le 19/08/2011 | Réagissez à cet article 

Le célèbre entrepreneur américain Steve Wynn, spécialisé dans les casinos, notamment à Las Vegas dans les années 1990, est au centre d’une rumeur. Il voudrait mettre la main sur l’entreprise nouvellement fusionnée Bwin-Party.

Le but : implanter un marché du poker en ligne aux Etats-Unis

Steve Wynn est depuis peu de temps extrêmement intéressé dans le développement de l’industrie du jeu en ligne aux Etats-Unis. Un marché qui souffre de carences indéniables tant politiques que juridiques.

Le magnat a tenté de s’implanter en partenariat avec le site PokerStars. Cet embryon de collaboration a été étouffé le 15 avril dernier lors du fameux Black Friday qui a vu nombre d’acteurs majeurs du poker mondial contraints de fermer leurs plateformes aux résidents américains.

L’entrepreneur voudrait donc faire évoluer les mentalités américaines et devenir un facteur important de la démocratisation des jeux d’argent sur internet dans le pays de l’oncle Tom.

Pourquoi Bwin-Party ?

La raison est simple, Bwin n’a jamais été impliqué dans le Black Friday et jouit d’une impunité auprès des autorités américaines. La fusion avec PartyPoker ne gène en rien le processus puisque la firme s’était prudemment retiré du marché américain en 2006 voyant venir le pot aux roses.

Pourquoi Steve Wynn ?

Tout d’abord, le milliardaire est tout à fait légitime pour appuyer un nouveau système de régulation des jeux en ligne pour d’une part son implication notoire en faveur des casinos et des salles en dur et d’autre part pour sa grande participation dans le lobby de pro-régulation. Les chances de succès des projets de loi et de la levée de l’interdiction pour les résidents américains de jouer en ligne n’en sont que considérablement augmentés.

De plus, l’entrepreneur possède de nombreux casinos entre Las Vegas et Macau ce qui le met en règle quant à la possibilité d’une clause qui prévoit une obtention d’autorisation pour les opérateurs internet qui s’appuiera sur des établissements en dur.

Steve Wynn remplit donc toutes les conditions pour devenir, avec Bwin-Party, le numéro 1 des jeux d’argent en ligne aux Etats-Unis même si le flou juridique autour du futur du poker en ligne reste toujours très opaque dans cette partie du monde.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères