Pour Bwin, l’offre illégale des sites de paris sportifs reste présente

Le 07/12/2010 | Réagissez à cet article 

A l'heure du bilan de fin d'année, les opérateurs de jeux d'argent en ligne font triste mine. Après l'ouverture en juin à la concurrence sur le marché français, l'illégalité reste présente sur le marché des paris sportifs.

Malgré la législation, un marché noir toujours présent

Les opérateurs de jeux et notamment Bwin constatent que le marché noir est toujours présent en France. Le président de Bwin, Carlo Costanzia, dans une interview accordée à IGA Magazine, demande un durcissement de la législation : « je pense qu’il faut évidemment renforcer la lutte contre les opérateurs illégaux ».

Selon le président du groupe autrichien, les sites illégaux représentent toujours une part importante du marché. « Je pense effectivement qu’il compte encore pour au moins 30 à 40% des enjeux, sinon davantage ». Toujours selon Carlo Costanza, le meilleur moyen de lutter contre cette offre illégale est de « proposer une offre complète et attractive ».

BetClic et Bwin se montrent inquiets

Bwin et Betclic sont les fers de lance de la lutte contre ces sites illégaux et des critiques apportées à la régulation. Ils demandent une révision de la législation pour favoriser les offres légales au dépend du marche noir.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères