Aimé Jacquet

Aimé Jacquet

Le 24/01/2011 | Réagissez à cet article 

Aimé Jacquet a troqué son rôle de sélectionneur de l’équipe de France depuis 1998 pour devenir en 2010, ambassadeur du site de paris sportifs en ligne BetClic. Le site l’a recruté spécialement pour la Coupe du Monde 2010 qui avait lieu en Afrique du Sud. Nous nous remémorons qu’il avait amené l’équipe de France à son apogée en offrant au pays la première coupe du monde de son histoire.

Un emploi furtif

BetClic ne lésine pas sur les moyens en recrutant des stars. Aimé Jacquet, déjà consultant sur Canal+, s’est offert durant la période du 11 juin ou 11 juillet 2010, un job tout aussi intéressant.

En effet, l’homme âgé de 69 ans à l’époque a été employé par la société de paris en ligne pour une durée d’un mois. Il a donné ses conseils sur tous les matchs du Mondial sans exception. A côté de lui, il a pu recevoir l’aide de Marcel Desailly, Deco et Stefan Effenberg, tous stars du ballon rond.

Le premier site qui a eu l’autorisation de proposer légalement des offres de paris sportifs en France, a flairé la bonne personne. Aimé Jacquet connait parfaitement le football en tant qu’ex-joueur, ayant commencé à Saint-Etienne. Les internautes ont pu apprécier toute la finesse de « Mémé » concernant ses pronostics. Il prenait en compte tous les éléments qui pouvaient faire gagner le parieur.

Un nouveau rôle

La négociation entre BetClic.fr et Aimé Jacquet n’a pas duré longtemps. Le natif de la Loire était tout enchanté d’exposer son savoir à travers des analyses et de commentaires qui vous ont aidés. Lors du Mondial 2010, Jacquet a pu développer tout son bagage footballistique sur betclicblog.fr, site spécialement réservé pour le mondial en Afrique.

Cet ancien milieu de terrain a pu apprécier beaucoup d’équipes dans son rôle de sélectionneur. Il les connait par cœur. C’est pourquoi sa connaissance du football international est incontestable.

Le fiasco des Bleus annoncé

Sans avoir la science infuse, Aimé Jacquet avait senti que la France n’irait pas loin dans ce Mondial 2010. La défense était encore en chantier, certains cadres ne jouaient plus, comme Thierry Henry, voire Patrick Vieira qui n’a même pas été sélectionné. Le sélectionneur de l’époque, Raymond Domenech, semblait rester insensible aux critiques à son encontre mais nous avons vu le résultat. Au revoir les 8èmes de finale.

Aimé Jacquet n’a justement pas hésité à critiquer Raymond pour son incapacité à diriger les joueurs de l’équipe de France mais également son manque de communication assez invraisemblable.

Même si sa prestation au sein de BetClic.fr a été furtive mais remarquée, Aimé a pris beaucoup de plaisir à commenter, analyser et décrypter les performances de chaque équipe nationale.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères